spot_img

[Édito] Allons tous à la CAN!

Publié le : 

Publié le : 

Vingt-quatre nations, six stades, 52 matchs… La planète foot s’apprête à vibrer, du 13 janvier au 11 février 2024, au rythme de la passion du ballon rond qui prend, en Afrique, ses droits bisannuels. Et c’est la Côte d’Ivoire de Alassane Ouattara qui abrite la 34e édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN’2023).

Le pays de Feu Laurent Pokou et du virtuose Didier Drogba se dit déjà prêt pour offrir au continent la plus belle CAN de son histoire. Une CAN de l’hospitalité, de la fraternité, de la réussite, qui promet de répondre à toutes les attentes, aussi bien sur le plan de l’organisation que du jeu.

Côté organisation pratique et infrastructures, la Côte d’Ivoire a fait les choses en grand avec six stades dans cinq villes du pays : Stade Alassane Ouattara d’Ébimpé (60 000 places) et Stade Félix Houphouët-Boigny (45 000 places) à Abidjan, Stade Charles Konan Banny (20 000 places) à Yamoussoukro, Stade de la Paix (40 000 places) à Bouaké, Stade Amadou Gon Coulibaly (20 000 places) à Korhogo et Stade Laurent Pokou (20 000 places) à San Pedro.

Des stades dans lesquels s’exprimeront les stars des 24 nations qualifiées pour désigner, au soir du 11 février, celle qui trônera à nouveau sur le toit de l’Afrique.

En effet, le regard des aficionados de la planète foot sera tourné, au cours de ce mois de compétition, vers les performances des acteurs qui évolueront dans les différentes cuvettes de cette CAN’2023. Entre dribbles, passes décisives, coups francs et autres tirs au but, qui décrochera le graal dans cette forêt de maillots où chaque pays prétend légitimement au titre ?

Le Sénégal, champion en titre, réussira-t-il, comme il l’ambitionne, la passe de deux, en enchaînant une deuxième victoire d’affilée pour conserver le trophée continental ?

Bien évidemment, la Côte d’Ivoire, qui n’organise pas cette édition de la CAN pour la perdre, sera poussée par tout un pays qui rêve d’accrocher une troisième étoile sur son maillot, après les succès de 1992 au Sénégal et de 2015 en Guinée équatoriale.

Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont d’ailleurs à cœur d’exorciser le sort de la 14e édition de cette compétition, que le pays a organisée en 1984 et qui a été remportée, la toute première fois par… le Cameroun, qui affiche aujourd’hui cinq étoiles à son compteur, se positionnant comme la deuxième nation la plus titrée de la CAN, après l’Égypte et ses sept étoiles.

Et si l’ogre égyptien n’a pas dit son dernier mot, cherchant à bonifier davantage son palmarès, le Cameroun nourrit secrètement le rêve de se venger du sacre qu’il a perdu au cours de l’édition précédente sur ses installations et devant son public.

Ces quatre pays — Sénégal, Côte d’Ivoire, Égypte, Cameroun — seront certes très suivies au cours de cette 34e CAN, mais toutes les autres équipes vendront chèrement leur peau, aucune d’entre elles n’étant novice dans cette compétition. C’est assez frappant de noter en effet qu’aucune nation ne fera ses débuts dans l’arène de la CAN cette année.

Les Étalons du Burkina Faso sont d’autant plus attendus à ce rendez-vous ivoirien de la Coupe d’Afrique des nations qu’ils évolueront pratiquement à domicile, à Bouaké, où réside une forte communauté burkinabè, dans un groupe D dans lequel ils croiseront les crampons, pour leurs trois premiers matchs qui décideront de leur qualification pour le tour suivant, avec l’Algérie —en quête d’un troisième sacre—, l’Angola et la Mauritanie.

Un groupe tout de même homogène, qui devrait permettre aux représentants du « pays des Hommes intègres », toujours à la recherche de leur première étoile — mais titulaires à deux reprises de la quatrième place (1998 et 2021), médaillé de bronze en 2017 et médaillé d’argent en 2013 — de tirer leur épingle du jeu. « Cette CAN est notre CAN ; cette année est notre année », scandent les nombreux supporters du Burkina en Côte d’Ivoire.

En attendant de voir si l’entame des Étalons dans la compétition, contre la Mauritanie le 16 janvier 2024, dessine l’espoir et si le coup de sifflet final peint le rêve du trophée en réalité pour le Burkina, allons tous à la CAN et réservons une belle fête au football africain…

Par Serge Mathias Tomondji

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...
spot_img

Autres articles

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...