spot_img

CAN Ambiance : la culture s’exprime aux côtés du football

Publié le : 

Publié le : 

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est une rencontre importante à travers laquelle la culture s’exprime dans toute sa diversité. Avant le top départ des hostilités le 13 janvier 2024 à Abidjan en Côte d’Ivoire, l’on a assisté à l’expression culturelle des nations notamment à travers l’arrivée des équipes nationales en tenue vestimentaire de leurs terroirs.

Par Daouda Kiekieta

Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, San-Pedro et Korhogo retiennent l’attention du monde entier depuis le 13 janvier 2024. La Côte d’Ivoire vibre au rythme de la fête du football, la Coupe d’Afriques des Nations, la 34e édition. 

A cette occasion, les amoureux du cuir rond découvrent au-delà des prestations footballistiques, l’expression culturelle dans sa diversité notamment la culture vestimentaire. C’est un véritable melting-pot. Plusieurs pays qui ont foulé la terre ivoirienne ont mis en avant leur culture. 

C’est le cas de la sélection du Ghana  arrivée le mercredi 10 janvier royalement vêtue du pagne de Kita ou Kente, une tenue traditionnelle ghanéenne de la culture ashanti. Cela a suscité une grande admiration sur les réseaux sociaux.

CAN culture exprime
Les Black Stars du Ghana à leur descente d’avion

Le même “mot d’ordre” a été suivi par les Lions de la Teranga du Sénégal qui ont arboré de jolis boubous à leur descente d’avion et les Supers Eagles du Nigéria vêtus dans leurs  tenues traditionnelles reflétant la culture Haoussa.

Les joueurs de l’équipe nationale du Mali, arrivés en boubous blanc et bonnet noir n’ont pas dérogé à cette règle.

Les Etalons ratent leur arrivée

Les Etalons du Burkina Faso dont l’arrivée était annoncée en Koko Donda (pagne traditionnel provenant de l’Ouest du pays), sont finalement descendus de leur avion habillés en tenue de sport. 

Cela a suscité de vives critiques au sein de l’opinion burkinabè qui, visiblement, attendait mieux de ses 11 nationales.

Comme pour se racheter, les joueurs du Burkina ont porté leur Koko Donda lors de leur première apparition à la CAN contre la Mauritanie le 16 janvier 2024 au stade de la paix de Bouaké.

CAN culture exprime
Des joueurs burkinabè en Koko Donda

En plus de la culture vestimentaire, des musiques traditionnelle et africaine ont été également magnifiées lors de la cérémonie d’ouverture de la CAN. Ainsi, des prestations artistiques interprétées par des troupes africaines ont mis en valeur la richesse et la diversité culturelle africaine, notamment celle ivoirienne.

Du Boloï du Nord ivoirien au Tématé de l’Ouest en passant par le Zaouli du Centre-Ouest, les principales danses ivoiriennes ont été parfaitement exécutées par des acteurs.

Sur le podium étaient suspendues des masques Goli et Sénoufo qui représentent  respectivement le Centre et le Nord de la Côte d’Ivoire. L’hymne officiel de la CAN, « Akwaba » (« Bienvenue » en Akan, langue locale) a fait monter la température au stade Alassane Ouattara.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...
spot_img

Autres articles

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...