spot_img

Burkina : la 17e édition FILO referme ses portes avec des récompenses aux acteurs du livre

Publié le : 

Publié le : 

  1. La 17e édition de la Foire Internationale du livre de Ouagadougou (FILO) a pris fin ce dimanche 26 novembre 2023 à Ouagadougou. Lors de la cérémonie de clôture présidée par le ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme Jean Emmanuel Ouédraogo, représentant le Premier ministre, des prix ont été décernés aux meilleurs acteurs du livre.

Par Issoufou Ouedraogo

Débutée le jeudi 23 novembre 2023, la 17e édition de la Foire Internationale du livre de Ouagadougou (FILO) a pris fin le dimanche 26 novembre 2023.

Placée sous le thème : « Les opportunités du numériques pour le développement de l’industrie du livre au Burkina Faso », cette édition a été une occasion pour le département de la communication du Burkina de rendre hommage aux acteurs du livre.

Cérémonie de clôture de la Foire internationale du livre de Ouagadougou
Cérémonie de clôture de la Foire internationale du livre de Ouagadougou

Pour le représentant du Premier ministre, jean Emmanuel Ouédraogo, ministre en charge de la culture, cette 17e édition se referme « sur des sentiments de pleine satisfaction ». 

Les résultats des différentes rencontres résultent de la qualité des interventions et de l’ingéniosité dans la présentation des espaces, a indiqué le ministre de la Culture Jean Emmanuel Ouédraogo. Ce qui constitue, selon lui, des motifs supplémentaires pour justifier la pertinence et la vision du gouvernement de la Transition du Burkina Faso de tenir le pari de l’organisation de la Foire Internationale du livre de Ouagadougou (FILO).

Le lieutenant-colonel William Combary, invité d’honneur de cette 17e édition du FILO a dit toute sa gratitude pour le choix porté sur sa modeste personne.

Pour lui, cet honneur qui lui est fait va au-delà de sa personne. « Au-delà de ma modeste personne, vous faites honneur à l’ensemble des forces de défense et de sécurité (FDS) », a-t-il affirmé.

S’il reconnait l’opportunité que revêt le numérique, il estime cependant qu’il constitue des « risques à contrôler ». Il a donc fondé l’espoir que ces 96 heures de foire ont permis de « dégager des pistes pour dynamiser l’industrie du livre au Burkina Faso afin d’en faire un maillon fort de l’économie burkinabè ». 

Le Tchad, pays invité d’honneur n’a eu qu’un maitre-mot lors de cette cérémonie de clôture de la 17e édition du FILO : « l’expression de sentiments de gratitude à l’endroit du peuple burkinabè et à son gouvernement. De célébrer la diversité de la pensée, la créativité humaine et le pouvoir de l’imagination ».

A cette cérémonie de clôture, plusieurs acteurs du livre ont été distingués, dont le prix de l’écrivain le plus exploité pour les examens scolaires qui est revenu à Emmanuel Kouraogo dans la catégorie prix spécial.

Il repart avec une attestation et un chèque d’une valeur de 500 000 FCFA, offert par la société des Auteurs, des Gens de l’Ecrit et des Savoirs (SAGES).

Chacun repart avec un trophée plus la somme d’un million de francs F CFA.

Le palmarès des grands prix de la 17e édition du FILO 2023 :

Prix du meilleur éditeur : Edition Ceprodif

Grand prix de la poésie : « Soupir » de Kadiata Dicko

Grand prix du Théâtre : avec son œuvre « Du caviar pour un lapin » Sophie Heidi Kam

Sophie Heidi Kam
Sophie Heidi Kam

Grand prix de la Nouvelle : avec l’œuvre « Bouffe mortelle » de Maxime Z. Somé

Grand prix du Roman : Yado Jean Toé pour son œuvre : « Yirila le patriarche ». 

Prix du conte en langue Mooré : Albert Wédraogo.

Pour la 18e édition du FILO, le rendez-vous est pris du 21 au 24 novembre 2025.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...