spot_img
spot_img

Burkina Faso : l’USI-EF dissoute pour «indiscipline notoire »

Publié le : 

Publié le : 

L’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts (USI-EF) a été dissoute à la suite d’un mouvement d’humeur, informe le conseil des ministres du 28 février 2024. 

Par Nicolas Bazié 

La nouvelle est tombée comme un couperet : L’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts est dissoute. Créée il y a à peine 11 mois, le 22 mars 2023, cette unité s’est vue coller une étiquette : «indiscipline notoire ».

Tout a commencé le vendredi 16 février 2024, peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres du 28 février.

À cette date, « l’unité a été mandatée pour une opération de sécurisation dans la région des Hauts-Bassins (Bobo Dioulasso) », dans le cadre des opérations de sécurisation des massifs forestiers.

Cependant, le dimanche 18 février 2024, soit deux jours après le déploiement, le Commandement décide de la suspension de l’opération et de l’exécution d’une autre mission dans la région du Centre-Ouest (Koudougou).

Le commandant va donc faire face à une inexécution de ses ordres, l’unité ayant « opposé une fin de non-recevoir». C’est ainsi que, relate le gouvernement, les éléments de l’Unité, au nombre de 165 ont été sommés de regagner Ouagadougou, la capitale du pays.

« Une fois dans la capitale, l’Unité a pris en otage, le Directeur général des Eaux et forêts en empêchant toute sortie. Après moults tractations, elle a été désarmée », explique le ministre de l’Environnement Roger Baro.

De l’analyse des faits, comportements et actes, Roger Baro fait noter dix types de fautes dont cinq sont classées dans la catégorie de fautes graves à extrêmement graves.

Il cite les dispositions de l’article 110 du Règlement de discipline générale et du Code de déontologie du cadre paramilitaire des Eaux et forêts, prévues en la matière.

« Un acte d’indiscipline notoire » que le gouvernement n’a pas voulu laisser passer. D’où « la dissolution de l’Unité sans préjudice des sanctions encourues par les éléments reconnus fautifs.»

L’unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts a été rendue opérationnelle à partir du deuxième semestre de l’année 2023 avec un effectif de 250 hommes.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...