spot_img
spot_img

Burkina Faso : l’USI-EF dissoute pour «indiscipline notoire »

Publié le : 

Publié le : 

L’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts (USI-EF) a été dissoute à la suite d’un mouvement d’humeur, informe le conseil des ministres du 28 février 2024. 

Par Nicolas Bazié 

La nouvelle est tombée comme un couperet : L’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts est dissoute. Créée il y a à peine 11 mois, le 22 mars 2023, cette unité s’est vue coller une étiquette : «indiscipline notoire ».

Tout a commencé le vendredi 16 février 2024, peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres du 28 février.

À cette date, « l’unité a été mandatée pour une opération de sécurisation dans la région des Hauts-Bassins (Bobo Dioulasso) », dans le cadre des opérations de sécurisation des massifs forestiers.

Cependant, le dimanche 18 février 2024, soit deux jours après le déploiement, le Commandement décide de la suspension de l’opération et de l’exécution d’une autre mission dans la région du Centre-Ouest (Koudougou).

Le commandant va donc faire face à une inexécution de ses ordres, l’unité ayant « opposé une fin de non-recevoir». C’est ainsi que, relate le gouvernement, les éléments de l’Unité, au nombre de 165 ont été sommés de regagner Ouagadougou, la capitale du pays.

« Une fois dans la capitale, l’Unité a pris en otage, le Directeur général des Eaux et forêts en empêchant toute sortie. Après moults tractations, elle a été désarmée », explique le ministre de l’Environnement Roger Baro.

De l’analyse des faits, comportements et actes, Roger Baro fait noter dix types de fautes dont cinq sont classées dans la catégorie de fautes graves à extrêmement graves.

Il cite les dispositions de l’article 110 du Règlement de discipline générale et du Code de déontologie du cadre paramilitaire des Eaux et forêts, prévues en la matière.

« Un acte d’indiscipline notoire » que le gouvernement n’a pas voulu laisser passer. D’où « la dissolution de l’Unité sans préjudice des sanctions encourues par les éléments reconnus fautifs.»

L’unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts a été rendue opérationnelle à partir du deuxième semestre de l’année 2023 avec un effectif de 250 hommes.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...
spot_img

Autres articles

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...