spot_img

Burkina/Football : Drissa Malo dit Saboteur n’est plus

Publié le : 

Publié le : 

L’ancien sélectionneur des Étalons, Dr Drissa Traoré Malo dit Saboteur est décédé ce 3 décembre 2023.

Par Nicolas Bazié

C’est une grande figure du monde de football burkinabè qui est décédé ce 3 décembre 2023. Drissa Traoré dit Saboteur, connu pour son franc parler surtout quand il s’agit du football, s’en est définitivement allé.

« C’est avec une grande tristesse que la Fédération burkinabé de football (FBF) a appris le décès ce dimanche 3 décembre 2023 de Drissa Malo Traoré, ancien footballeur, ancien sélectionneur des Etalons du Burkina Faso. Celui que l’on pleure aujourd’hui a également entraîné des équipes à travers le continent africain. Drissa Traoré a ainsi contribué au développement du football au Burkina Faso et partant en Afrique», lit-on sur la page officielle de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Né en 1943, à Gaoua dans la région du Sud-Ouest, ce personnage emblématique du football burkinabè était connu pour ses qualités de technicien dans ce domaine pour avoir été coach de plusieurs sélections nationales et clubs aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burkina Faso.

Ainsi, de 1977 à 1980, il dirige le Club ferroviaire Kadiogo (Burkina), avant d’être coach de 1986 à 1988 de l’ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire).

Il y a environ 28 ans de cela, Saboteur était vu comme un homme d’exploit sur le plan footballistique. En 1995, justement, contre toute attente, il est sorti premier d’une poule pour les éliminatoires de la CAN 1996 où il y avait la Côte d’Ivoire et le Maroc.

C’est lui qui avait été désigné en 2015 pour diriger l’équipe A’ du Burkina Faso. Et, après une qualification pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018 où le Burkina Faso a été éliminé dès le premier tour, la Fédération burkinabè de football (FBF) n’a pas souhaité renouveler sa confiance au technicien.

Un littéraire, auteur de plusieurs manuels

Drissa Malo dit Saboteur a été aussi un littéraire, mieux un écrivain. En effet, il a mis à la disposition du lectorat burkinabè des manuels intitulés «La psychologie du commandement» suivi de «Police et droits de l’Homme». Il avait également annoncé d’autres œuvres comme « Le football et l’entraîneur» en tome I, et en tome II «Cours de football».

À noter que Saboteur était commissaire de police de grade terminal de la classe exceptionnelle à la retraite. Il était titulaire d’un doctorat en droit, spécialité criminologie de l’Université de Montpellier, en France. Il était aussi diplômé de l’Ecole spécialisée de guerre de Fort Bragg (USA), et de l’Académie de police de Washington.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...