spot_img

Sénégal : le tribunal de Ziguinchor annule la décision de radiation de Sonko des listes électorales

Publié le : 

Publié le : 

Le tribunal de Ziguinchor qui statuait sur le recours déposé par les avocats d’Ousmane Sonko, le 4 octobre 2023, pour l’annulation de la mesure de radiation d’Ousmane Sonko des listes électorales, a décidé de réintégrer Ousmane Sonko dans le fichier électoral.

Par Issoufou Ouedraogo

Après des heures d’audience, sur fond de tensions entre forces de l’ordre et partisans du maire de Ziguinchor, le verdict est tombé. Le tribunal de Ziguinchor a décidé de la réintégration d’Ousmane Sonko dans le fichier électoral.

En effet, le 12 octobre 2023, le tribunal de Ziguinchor, a été saisi pour se prononcer sur le sort de l’opposant Ousmane Sonko et maire de Ziguinchor, suite à la mesure de radiation de son nom sur les listes électorales.

Le tribunal, après une audience de près de douze heures a annulé la décision administrative. « Le juge a pris ses responsabilités en disant qu’Ousmane Sonko doit être réintégré, réinscrit par les services compétents du ministère de l’Intérieur », a déclaré Me Ndione qui défend l’opposant.

L’audience a été marquée par des incidents, dont la tentative de récusation du juge en charge du dossier par l’État sénégalais. Mais il sera très vite recadré par la défense d’Ousmane Sonko qui affiche son étonnement.

« Le juge a fait montre d’un courage énorme. Tout le monde a été surpris et déçu par l’attitude de l’État du Sénégal qui après avoir nommé un juge, propose sa récusation en pleine audience », a affirmé Me Ndione.

Le leader du Pastef Ousmane Sonko, après avoir été débouté par la Cour suprême concernant les parrainages nécessaires pour sa candidature à la présidentielle, a finalement obtenu satisfaction.

Pour Me Ndione, « Sonko est rétabli dans ses droits en tant que citoyen sénégalais. Il retrouve ses droits politiques donc bien sûr il sera candidat. La prochaine étape, elle est politique ».

La décision du juge Tabassy Faye n’a pas été partagée par les avocats de l’État. Et lorsque Maître Abdou Dialy Kane se prononce, c’est pour dire que « le juge a rendu sa décision pour dire qu’il faut réintégrer Ousmane Sonko sur les listes électorales. Nous sommes dans un État de droit. Il a rendu cette décision que nous ne partageons pas. Cette décision a été rendue dans des conditions scandaleuses. »

Il précise : « il était question de la récusation de ce juge-là. Nous étions animés d’une suspicion légitime dans la mesure où il a été constaté que ce juge a un frère qui était adjoint au maire de Ziguinchor. Voilà un juge qui n’était pas en situation d’être impartial. »

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...
spot_img

Autres articles

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...