spot_img

FESPACO 2023 : après son sacre de 2019, Aïcha Chloé Boro revient avec « Al Djanat/Le Paradis originel »

Publié le : 

Publié le : 

Aïcha Chloé Boro est une réalisatrice franco-burkinabè de 45 ans en lice pour l’Étalon d’Or dans la catégorie Long métrage documentaire. Elle participe à la 28ᵉ édition du FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou) 2023 avec son film « Al Djanat/Le Paradis originel ». Qui est Aïcha Chloé Boro ? Allons à la découverte de cette journaliste reconvertie au cinéma.

Par Elza Nongana

Chloé Aïcha Boro est une écrivaine et réalisatrice franco-burkinabè de films documentaires. Née au Burkina Faso, elle y a fait ses premiers pas dans le cinéma en 2008 avec un court métrage dénommé « Echange de bons procédés ». Après ce premier film, c’est deux ans après, en 2010, que Mme Boro retrouve le milieu du cinéma. Définitivement.

La motivation de la réalisatrice Boro, 45 ans aujourd’hui, remonte à son enfance passée chez son oncle à Bobo-Dioulasso. Ce dernier, se souvient-elle, possédait un poste téléviseur à l’époque dont il avait le monopole de la télécommande.

Il décidait donc du début ou de la fin des films. « J’avais l’impression qu’il avait une sorte de puissance… De ce fait, nous avions rarement vu la fin des films à la télé. Je disais que lorsque je serai grande, je ferai du cinéma pour décider de quand ça commence et de quand ça se termine ».

La réalisatrice dit s’être lancée dans le cinéma dans le but de pouvoir décider à quel moment un film commence et quand il se termine.

FESPACO 2023 Aïcha Chloé
La cinéaste franco-burkinabè  Chloé Aïcha Boro

Chloé Aïcha Boro a réalisé deux (2) courts métrages, et quatre (4) longs métrages, dont « Al Djanat/Le Paradis originel ».

Avec son film « Le Loup d’or de Balolé » qui décrit les conditions difficiles d’hommes et de femmes qui travaillent dans une carrière à Ouagadougou, elle avait remporté l’Étalon d’Or du documentaire au FESPACO en 2019, une première pour une femme.

Ce documentaire dépeint les difficultés des travailleurs (estimés à 2500 hommes, femmes et enfants) de la carrière de granite située, actuellement, en plein cœur de Ouagadougou.
Mme Chloé Aïcha Boro y décrit comment les travailleurs, de tous les âges et de tous les sexes de cette carrière recherchent leurs pitances quotidiennes.

Elle est la première femme à avoir reçu le prix du meilleur long-métrage documentaire au FESPACO. Elle a aussi remporté de nombreux autres prix avec ce même documentaire.

Depuis 2010, la journaliste convertie au cinéma vit en France. Son film « Al Djanat/Le Paradis originel », long-métrage documentaire, est en lice pour la conquête de l’Étalon d’Or en documentaire.

Ce film traite de son enfance passée chez son oncle. «Al Djanat /Le Paradis originel» raconte l’histoire de son oncle et de la télécommande de télévision. Son oncle dans le film est le détenteur de la télécommande. C’est lui qui décide à quel moment couper les films pour éviter que les enfants ne regardent des scènes obscènes.

Chloé Aicha Boro semble pessimiste pour cette édition du FESPACO 2023 : « J’ai vu de grands noms comme Katy Léna Ndiaye. Je viens humblement  mais avec l’espoir de repartir avec la reconnaissance de mes pairs ».

Elle nourrit cependant l’espoir que « Al Djanat/le Paradis originel » puisse avoir un grand impact.

« J’espère que ce film pourra avoir une carrière parce qu’à ce stade avec ma production, nous n’avons pas réussi à trouver de distributeur », affirme-t-elle.

Aïcha Chloé Boro espère par ailleurs pouvoir réaliser des films de fiction à l’avenir Elle a pour ambition, depuis des années, de réaliser des films de fiction, mais sans succès faute de ressources.

« Je ne pense pas que la fiction soit supérieure au documentaire. Sauf qu’au départ, je voulais faire de la fiction ; et j’ai un sentiment d’infériorité et je continue de me battre pour réussir à réaliser un film science-fiction » dit-elle.

La 28ᵉ édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) est prévue se tenir du 25 février au 4 mars prochain.

À cette édition, 3 films burkinabè sont en compétition pour l’Etalon d’Or. En plus de « Al Djanat/Le Paradis originel » de Chloé Aïcha Boro, « Or de vie » de Boubacar Sangaré est en compétition dans la catégorie Documentaire et «Sira» de Apolline Traoré dans la catégorie Long métrage fiction.

Lire aussi: Le Loup d’or de Balolé: »En termes de politique sociale, on est vraiment à la ramasse »(Aïcha Boro)

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Burkina/Rapports droits humains : «tenir compte du contexte du pays», Me Halidou Ouédraogo

Le président de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), ancien président du Mouvement burkinabè des droits...

Administration du territoire: vers une stratégie de délimitation des entités administratives

Le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) envisage la délimitation des entités administratives territoriales. Ce projet est porté...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au pays des...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...