spot_img

FESPACO 2023: Une cérémonie d’ouverture riche en couleurs

Publié le : 

Publié le : 

Le clap officiel de la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a été donné ce 25 février 2023 au palais des sports de Ouaga 2000. Retour sur l’ambiance de cette cérémonie d’ouverture.

Par Nicolas Bazié

Les populations de Ouagadougou n’ont pas marchandé leur participation à la cérémonie d’ouverture de la 28è édition du FESPACO. Une cérémonie qui s’est tenue sous haute sécurité.

Les forces de sécurité en groupe sur des pickups faisaient des patrouilles, constataient les barrières de sécurité érigées un peu partout.

Les parkings ça et là pleins d’engins à deux et à quatre roues dans les environs du Palais des sports de Ouaga 2000 démontrent à première vue, la mobilisation du public.

Dès 12h déjà , les festivaliers commençaient à prendre de la place dans la grande salle de plus de 8000 places assises. Les festivaliers étaient parés de leurs plus beaux habits.

Personne n’a voulu se faire raconter l’ouverture officielle de la 28e édition de ce grand rendez-vous du 7e art africain.

FESPACO 2023 cérémonie ouverture
Une chorégraphie lors de l’ouverture officielle de la 28e édition du FESPACO

À l’intérieur de la salle du palais des sports de Ouaga 2000, le son, la lumière, la décoration, la musique, le tout enrobé dans les valeurs et traditions africaines et cinématographiques séduisent plus d’un. « Un grand travail a été fait» disent certains pendant que d’autres apprécient la qualité du matériel sonore.

A 15h, la séance de chorégraphie commence. C’est la troupe du chorégraphe burkinabè Serge Aimé Coulibaly qui monte sur le podium en premier. D’autres chorégraphies se sont succédées, ponctuées de paroles de« patriotisme» et «prophétiques» les unes que les autres, le tout assimilé à des acrobaties.

À 16h48, l’un des maestro de la musique burkinabè, Floby fait une entrée remarquable sur scène. Le public est séduit.

C’est avec des acclamations que l’artiste est accueilli sur le podium par de milliers de festivaliers venus assister à l’ouverture officielle du festival.

Après lui, une autre figure emblématique de la musique enflamme le palais des sports de Ouaga 2000. Il s’agit du jeune artiste malien de 27 ans, Sidiki Diabaté.

Le prince de la Kora, entame sa prestation par les hymnes du Burkina Faso et du Mali avec son instrument, la kora, un véritable moment de communion avec le public et sous les regards des deux chefs de gouvernement du Burkina et du Mali, Apollinaire Kyélem et Choguel Maïga.

Le moment des discours a également constitué les moments forts de cette cérémonie grandiose.

Que ce soit celui du premier ministre malien Choguel Maïga, du président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou Maurice Konaté, du président du comité d’organisation du FESPACO Fidèle Tamini ou du premier ministre burkinabè Apollinaire Kyélem, tous étaient pleins de mots de patriotisme.

Le clap officiel donné par les autorités maliennes et burkinabè a mis fin à cette cérémonie d’ouverture de la 28e édition du cinéma africain mais ouvre le festival qui va durer jusqu’au 4 mars 2023.

Lire aussi: FESPACO 2023 : « La culture a un rôle avant-gardiste dans le maintien de la paix » M. Choguel Maïga

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Diplomatie culturelle: le Ministre d’État en charge de la Culture remet des œuvres d’art à destination de nos édifices diplomatiques à l’étranger

Le Ministre d'État, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, a procédé à la remise officielle...

Le 15 mai à Ouahigouya: le roi du Yatenga implore les mânes des ancêtres pour  la paix

A l’occasion de la journée du 15 mai dédiée aux traditions et coutumes au Burkina Faso, Naaba Kiiba, roi du Yatenga a célébré cette...

Valorisation de l’oralité au Burkina : utiliser ce canal pour transmettre des valeurs 

Le ministre de la Communication, de la Culture, des arts et du tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo, dans le cadre du Mois du Patrimoine, a...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au pays des...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...