spot_img

Gestion de la Covid-19 : un nouveau comité pour plus de résultats

Publié le : 

Publié le : 

Sous la présidence du Premier ministre (PM), s’est tenue la première réunion de travail d’un nouveau comité de gestion de la Covid-19. C’était le lundi 11 mai où le PM Christophe Dabiré a laissé entendre que ce nouveau comité va « se pencher sur les dernières décisions d’allègement et voir comment agir pour qu’elles ne soient pas des facteurs d’aggravation au risque de plomber toute l’économie nationale ».

Par la rédaction

Créée par un décret en lieu et place d’un arrêté qui a créé le premier comité national de gestion de la Covid-19, la nouvelle équipe entend améliorer la gestion de la maladie à coronavirus. C’est certainement pour se donner plus de chance dans ce sens qu’un Secrétariat exécutif a été institué au sein de cette nouvelle équipe. Ce Secrétariat regroupe en son sein 03 officiers de l’Armée burkinabé dont le Colonel Major Théodore Naba Pale qui occupe le poste de Secrétaire exécutif du nouveau comité. Il est actuellement le secrétaire général de la défense nationale, un poste rattaché au premier ministère. De plus, il est le Secrétaire exécutif du Comité scientifique sur la sécurité nationale.

Son second au sein du nouveau comité du Covid 19 est le Colonel-major Aimé Barthélemy Simporé, nommé à la tête du Centre national d’études stratégiques en défense et sécurité. Ce dernier est aussi membre du Comité scientifique sur la sécurité nationale qui a été mis en place à l’issue du forum national sur la sécurité d’octobre 2017.  Auparavant, le Colonel Aimé Barthélemy Simporé a été chef de la Division Opération de l’Etat-major Général des Armées du temps du général Honoré Nabéré Traoré.

Celui qui occupe la troisième place du Comité exécutif n’est autre que le Colonel-major Lazare Yago, un officier supérieur de la brigade nationale des sapeurs-pompiers, formé à l’école des sapeurs-pompiers de Paris. C’est un spécialiste de la gestion des cas similaires. Il est d’ailleurs le Directeur général de la protection civile, poste qu’il occupe depuis février 2010. Il est également le Président du conseil d’administration de l’L’Institut supérieur d’études de la protection civile (ISEPC). L’on dit qu’il est « très calé » sur la gestion de ce genre de situation. Ce sont donc trois officier supérieurs que le gouvernement burkinabè a engagés dans le combat contre la Covid 19.

Une équipe de combat dont les résultats sont très attendus ; l’ancienne équipe ayant obtenu des résultats mitigés. C’est une équipe de seize membres, placée sous la présidence du Premier ministre. Elle a comme attributions, entre autres, l’élaboration d’un plan d’action de lutte contre le Covid-19, la coordination de l’appui des partenaires dans la lutte contre la pandémie, mais aussi l’anticipation sur les risques et menaces potentiels en étudiant les conséquences sur la vie de la Nation en vue de proposer des mesures préventives.

Si la présence des militaires dans le Secrétariat exécutif suscite beaucoup de commentaires, il faut retenir que la plupart de ces crises sont d’ailleurs gérées par des hommes de tenue. Au Sénégal par exemple, c’est un officier qui est à la tête de l’instance en chargé de la lutte contre cette pandémie.

Mais au Burkina Faso, ils sont nombreux ces soldats bien formés à la gestion de ces genres de situation, mais qui ne sont exploités. Parmi ces soldats, figure le colonel à la retraite Gilles Séraphin Bayala, formé à l’école de défense NBC (Nucléaire Biologique, bioclimatique et Chimique) et qui aurait pu être rappelé en de pareilles circonstances.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Engagement patriotique : Le ministre de l’Économie Aboubakar Nacanabo au chevet des blessés à l’hôpital militaire

Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Prospective, Aboubakar Nacanabo, a visité, ce lundi 8 avril 2024, à l’hôpital militaire Halassane Coulibaly...

Vagues de chaleur au Burkina: le ministère de la Santé se prépare contre les effets sanitaires

Le secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique, Dr Issa Ouédraogo, a rencontré le vendredi 5 avril 2024, les responsables...

Burkina/Santé : 2509 agents de santé prêts à servir 

L' école nationale de santé publique a organisé, ce mardi 2 avril 2024,  à Ouagadougou, une cérémonie de sortie de ses étudiants en fin...

Burkina-Russie : « African Initiative » poursuit sa dynamique de formation d’un grand nombre de Burkinabè au premier secours médical

L’Association russo-burkinabè, « African Initiative », a poursuivi sa série de formations en premier secours médical avec les élèves et le personnel médical du...

Burkina Faso : un symposium pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Le premier symposium national sur la résistance aux antimicrobiens s'est déroulé du 12 au 13 mars 2024 à l’université Joseph ki-Zerbo de Ouagadougou. Cette...
spot_img

Autres articles

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts. Par Prisca Konkobo  Savane...

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...