spot_img

Gestion du COVID 19 : « Nous demandons au Chef de l’Etat, de dire la vérité et rien que la vérité sur l’épidémie du Covid-19 aux Burkinabè »(Ablassé Ouédraogo)

Publié le : 

Publié le : 

Le parti politique Le Faso Autrement, du Dr Ablassé Ouédraogo s’intéresse à la situation préoccupante de la pandémie de Covid-19 au Burkina Faso. Dans une note parvenue à libreinfo.net, il interpelle le gouvernement sur la gestion de l’épidémie. Pour lui, si on veut freiner la propagation du virus, il faut sans attendre, « aller au confinement total. »

Par Siébou Kansié

 La pandémie du Coronavirus ou Covid-19 est une réalité et une préoccupation auprès de la population, tant ses ravages ne connaissent ni le territoire, ni la race, ni la religion, ni l’âge, ni le genre et ni même la classe sociale.  Personne n’est épargné par ce virus qui infecte les chefs d’Etat, les présidents d’institution, les ministres et les parlementaires, les acteurs, les artistes et les sportifs y compris le citoyen ordinaire partout dans le monde et dans notre pays. Nous voudrions saisir cette occasion pour souhaiter un prompt rétablissement à toutes celles et à tous ceux qui luttent contre ce virus.

« Tout d’abord, nous tenons à saluer le message à la Nation du 20 mars 2020 du Président du Faso sur la pandémie du Covid-19, qui bien que tardif, marque la nécessité impérative de changer nos habitudes et nos comportements pour adopter « les bonnes pratiques afin d’interrompre la chaine de transmission communautaire du Covid-19 ».

Le parti appelle au respect des mesures d’hygiène recommandées

 « Nous voudrions ici souligner à nouveau l’obligation pour toutes et tous de pratiquer les gestes barrières : Se laver les mains au savon régulièrement, éviter tout contact physique et déplacements non-essentiels, et respecter les mesures de quarantaine lorsqu’on a été exposé ou quand on est porteur du virus.

 La maladie est bien réelle

 « Sa vitesse de propagation est effrayante et à la date du 23 mars 2020, soit 72 heures après cette adresse à la Nation, il est annoncé 99 personnes infectées et quatre décès. Cette évolution de la pandémie indique de sérieuses faiblesses, des défaillances et négligences ainsi qu’un manque de transparence dans la stratégie de riposte nationale contre ce virus, surtout que nous avons eu l’avantage d’observer les tristes expériences des autres pays à travers le monde. » 

L’heure est grave et il est urgent de prendre des actions et des mesures fortes et concrètes pour stopper la propagation du virus dans notre pays.  Pour sauver ce qui peut l’être encore, il faut tout de suite aller au confinement total, étape qui ne saurait être évitée si l’on veut freiner la propagation du virus voire son éradiquer pour de bon. »

 Rendre l’information sur la santé des gouvernants accessible

 « Au nom de l’obligation de redevabilité du Président du Faso envers le peuple burkinabè, son message sera encore plus écouté et mieux suivi, si les Burkinabè avaient la certitude que tout ce qui se fait et tout ce qui se dit, l’est dans la transparence, y compris au sein du gouvernement.   Le bon exemple commence par le sommet et le Coronavirus n’est point une maladie de la honte. Pour ce faire, les Burkinabè devraient disposer de l’information sur la santé de ses gouvernants ainsi que des mesures prises autour d’eux pour empêcher la propagation de la pandémie.  La sécurité et l’avenir du Burkina Faso en dépendent. »

 L’adresse à la nation du chef de l’Etat comporte des insuffisances

 Dans ce plan de riposte, nous souhaiterions attirer l’attention du Chef de l’Etat sur deux éléments essentiels de cette guerre contre le virus, qui n’ont pas été mentionnés dans son message à la Nation, et qui méritent pourtant d’être traités au plus vite.

« Il s’agit, d’une part, des mesures d’accompagnements pour renforcer les capacités en équipements et en matériels de nos hôpitaux, et améliorer les conditions de travail des personnels de santé qui se battent actuellement les mains nues, contre cette pandémie dans un système de santé obsolète et fragile.

La disponibilité des blouses, des combinaisons, des masques, des visières de protection, du savon liquide, du gel, des kits de dépistage, des respirateurs de réanimation, des machines à laver pour traiter le linge des patients, des produits de désinfection, du matériel de gestion des déchets biomédicaux comme les poubelles, les sacs poubelles et les incinérateurs, est impérative pour notre personnel de santé qui travaille sans relâche sur la ligne de front.

Reconnaissons que la plupart des hôpitaux, et des cliniques privées de notre pays ne disposent pas d’incinérateurs et même quand ils en disposent, ceux-ci sont souvent en panne alors qu’ils sont une condition indispensable dans la gestion des déchets des patients atteints du Covid-19, qui est une maladie avec un potentiel épidémique très élevé. En outre, l’indisponibilité quasi permanente de l’eau courante dans les hôpitaux, qui ne disposent pas non plus de forages, est un problème réel qui ne permet pas de se laver régulièrement les mains comme l’exige la situation.

D’autre part, il est important de prévoir des mesures socio-économiques pour soutenir les couches les plus vulnérables afin que nous traversions tous, sans trop de douleurs, cette période de crise sans précédent. »

Nous demandons au Chef de l’Etat, de dire la vérité et rien que la vérité sur l’épidémie du Covid-19 aux Burkinabè

« Comme l’a si bien dit le Président du Faso, « la lutte contre le Covid-19 doit être une priorité » et comme lui, notre conviction est que le défi du Coronavirus ne pourra être relevé que dans la solidarité, l’union, la discipline, la transparence et la vérité. Nous demandons au Chef de l’Etat, de dire la vérité et rien que la vérité sur l’épidémie du Covid-19 aux Burkinabè.

Prompt rétablissement aux membres de notre gouvernement et de notre parlement, ainsi qu’à l’ensemble de nos compatriotes et résidents infectés.»

www.libreinfo.net

 

 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...

Burkina Faso : voici la charte modifiée de la Transition 

Télécharger le document ici : Charte de la Transition modifiée

Burkina : 5 ans de Transition pour le Capitaine Traoré

Les forces vives qui ont participé aux assises nationales ce samedi à Ouagadougou ont accordé cinq ans de Transition au Capitaine, Ibrahim Traoré, arrivé...

Ouahigouya : Des OSC se prononcent sur la tenue des assises nationales

La tenue des assises nationales fait  débat au Burkina Faso. A Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord, libreinfo.net  a recueilli les propos de...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au pays des...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...