spot_img

Hygiène et Assainissement SIAO 2018 : le manque de sensibilisation en passe d’anéantir les gros efforts

Publié le : 

Publié le : 

La 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), qui se déroule du 26 au 04 novembre 2018, a été placée sous haute sécurité. Pour l’hygiène et de l’assainissement sur le site, un nombre important de ressources humaines a été déployé. Quatre-vingts femmes, réquisitionnées à cet effet, s’occupent du nettoyage des lieux jours et nuits. Des hygiénistes y travaillent également. Malgré ces efforts, l’hygiène et l’assainissement ne semblent pas être une réalité, du fait d’un dispositif incomplet et de certains comportements des festivaliers qui tendent à anéantir les gros efforts consentis.

25 pays participent à la Biennale de l’artisanat africain. La foire est donc un lieu très bien fréquenté où s’introduit, s’entremêle toute sorte d’insalubrité. Une raison suffisante pour que l’hygiène et l’assainissement soient les maîtres-mots, quand on sait que la sous-région est sous la menace de la maladie à virus Ebola et des maladies diarrhéiques comme le choléra.

Les différentes installations de systèmes d’hygiène, des poubelles et de toilettes mobiles pour renforcer celles déjà existantes, sont bien en place. Et les 80 femmes, qui s’occupent du nettoyage des lieux, s’attèlent au ramassage permanent des sachets plastiques et autres ordures. Ce qui donne au site, un aspect de salubrité reluisant.

Mais selon Madame Zoubga née Kaboré Odette, responsable de l’équipe de nettoyage du site, le comportement des festivaliers peu sensibilisés sur l’hygiène, qui jettent un peu partout les sachets plastiques ne leur facilite pas la tâche. Pendant que les femmes qui s’occupent du nettoyage sont à pieds d’œuvre, certains festivaliers jettent des ordures de toute sorte sur le sol malgré la proximité des poubelles. D’autres font leurs besoins hors des toilettes mobiles juste derrière les pavillons.

Et pour ne rien arranger, les nettoyeuses même déversent les déchets collectés à même le sol, derrière le pavillon Les pyramides, où déjà, des urines provoquent des odeurs nauséabondes.

Ce comportement, qui annihile les gros efforts consentis, est lié à un manque de sensibilisation des festivaliers. Un dispositif de communication aurait dû être mis en place pour rappeler constamment aux festivaliers la présence des poubelles sur le site, même si elles ne sont pas en nombre suffisant. Aussi, les ordures collectées auraient dû être directement mises dans les bacs à ordures qui seraient régulièrement vidés par les camions benne de la mairie de Ouagadougou. Cela aurait évité les odeurs et l’insalubrité constatées.

Un autre problème de santé publique constaté est l’absence de dispositifs de lave-mains ou de gèle à mains (désinfectant) sur tout le site, même au niveau des toilettes mobiles. Alors que les règles élémentaires d’hygiène, nous enseignent de toujours se laver les mains au savon au sortir des toilettes.

Au niveau des latrines existantes sur le site du SIAO, on note une propreté remarquable car l’usage est payant et le nettoyage est fait après chaque utilisation. Par contre, les toilettes mobiles sont utilisées gratuitement, mais avec une hygiène qui ne permet pas à tout le monde de les utiliser. Ce qui fait que des festivaliers préfèrent faire leurs besoins hors de ces cabines.

Photo prise au SIAO le 30 octobre 2018 par Siebou Kansie

Dans la gastronomie, le même problème se pose. Il n’y a pas de dispositif de lave-main ou de gèle à main. Certains mets sont même à ciel ouvert, alors que les festivaliers doivent manger et boire. Toute chose qui pourrait augmenter les risques de développer des maladies. C’est pourquoi, Noël Dabiré, festivalier, propose désormais, que certaines mesures d’hygiène et d’assainissement comme la mise en place d’un système de lave-main ou de désinfectant et de petites poubelles soient imposées à tous les restauratrices et vendeurs de boissons sur le site.

Siébou KANSIE

ksiebou@gmail.com

libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

Burkina: «les magistrats préoccupés par des menaces récurrentes et multiformes»

Au terme des travaux d'avancement des magistrats le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou, la commission a affirmé dans un communiqué qu'elle est «préoccupée...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Coopération : Des investisseurs russes chez le ministre des affaires étrangères

Des investisseurs russes sont venus présenter leurs projets au ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré. C’était ce lundi 22 avril 2024 au...

Burkina/Littérature : « Au coeur des mystères, ce qu’ils m’ont révélé », tome 2, est sur le marché 

Wend Puiré Bénédicte, journaliste de profession a procédé à la dédicace de son œuvre «Au coeur des mystères, ce qu'ils m'ont révélé », tome...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...