spot_img
spot_img

Burkina: des infrastructures de la gendarmerie prévôtale inaugurées

Publié le : 

Publié le : 

Le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Kouagri Natama, a inauguré, ce mardi 26 mars 2024, à Ouagadougou, des infrastructures de la gendarmerie prévôtale. Lesquelles infrastructures visent à améliorer le fonctionnement de la justice pour lutter contre le sentiment d’impunité.

Par Emilienne Compaoré

Le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Kouagri Natama a inauguré des infrastructures de la gendarmerie prévôtale.

La gendarmerie prévôtale est une entité spécifique de la gendarmerie qui est chargée d’être aux côtés des troupes déployées sur le territoire national.

Ce projet d’un coût global de plus de 3 milliards 935 millions de francs CFA vise à améliorer le fonctionnement de la justice pour lutter contre le sentiment d’impunité. Il est financé par l’Union Européenne.

C’est un projet qui a pour objectif de « contribuer à améliorer le fonctionnement de la justice, en renforçant les capacités opérationnelles de la gendarmerie prévôtale pour une meilleure judiciarisation du théâtre des opérations », indique le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Kouagri Natama.

Le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Kouagri Natama
Le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Kouagri Natama

Par ce projet, les capacités techniques et opérationnelles de la gendarmerie nationale sont renforcées. Elle dispose désormais selon le Colonel Kouagri Natama « des ressources humaines de qualité pour la mise en œuvre des actions dans le renforcement de la protection des droits humains, des infrastructures modernes à Ouagadougou, à Bobo Dioulasso et à Kaya, des équipements et de la logistique pour faciliter l’exécution des missions de la gendarmerie prévôtale».

Il invite les gendarmes prévôtaux à faire bon usage de ses équipements et infrastructures. Il les invite également à assurer dans leurs zones de compétences leurs obligations dans le respect des droits des personnes.

Quant au chef du projet, Edem Comlan, il souligne que la prévôté est armée par le personnel issu de la gendarmerie nationale en tant que partie intégrante et elle accompagne les forces armées dans le but de son action.

Edem Comlan chef du projet
Edem Comlan chef du projet

« Ces cellules prévôtales intégrées à la section de recherches pourront accueillir des unités de 13 prévôts chacune. Ces nouvelles unités couvriront ainsi leur secteur territorial et y exerceront des actes judiciaires, administratifs et militaires au service de la justice en général et la justice militaire en particulier » a dit Edem Comlan.

Selon lui, la capacité de la justice militaire a été renforcée par « la construction d’un bâtiment à usage de bureaux, au sein de la direction de la justice militaire, équipés en matériels informatiques et de mobiliers de bureau, la réhabilitation d’une salle de réunion équipée, le tout opérationnel depuis 1 an maintenant.»

Par ailleurs, « la justice militaire a bénéficié de 2 véhicules Pick-up, d’un fourgon bus de transport de détenus, d’une capacité de 32 places ainsi que de 2 motocyclettes » ajoute -t-il.

Il souligne que pour renforcer la capacité de la gendarmerie nationale « des sessions de formation de chefs prévôts ont été organisées ainsi que la dotation en équipements et matériels roulants composés de 20 motos de type Aloba et il y a un mois, 10 véhicules pick-up, d’une valeur de 249 millions de francs CFA».

Les activités du projet d’appui au renforcement de la justice militaire et de la justice de proximité pour lutter contre l’impunité ont débuté en mai 2021.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...
spot_img

Autres articles

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...