Accueil Société Jeunesse du centre : « nous ne sommes manipulés par aucun parti politique,...

Jeunesse du centre : « nous ne sommes manipulés par aucun parti politique, nous jouons notre rôle d’éveil citoyen »(Fabrice Sawadogo)

Fabrice Sawadogo,président du Conseil régional de la jeunesse du centre (CRJ-CENTRE)/Libre info

Le bureau exécutif du Conseil régional de la jeunesse du centre (CRJ-CENTRE), a appelé ce 25 février la jeunesse burkinabè à sortir de leur passivité pour être plus active dans la gestion de la nation. Par anticipation, il invite les jeunes du centre à se mobiliser pour réussir la campagne d’enrôlement biométrique de la commission électorale indépendante (CENI).

Par Siébou Kansié

L’appel à la mobilisation populaire pour la réussite de la campagne d’enrôlement de la CENI, beaucoup de partis politiques de l’opposition surtout, l’ont déjà fait. Quel est alors l’intérêt de ce second appel de la jeunesse du centre, qui sonne comme une répétition, et qui n’impactera peut-être pas le citoyen ? C’est une sortie qui s’apparente à une manipulation politique, se demandaient certains confrères.

“Non, notre conférence de presse n’est pas une manipulation”. Aucun parti politique n’est derrière ce travail de sensibilisation en amont avant le lancement de l’opération d’enrôlement dans la région du centre, s’est voulu catégorique Sawadogo Fabrice, président du Conseil régional de la jeunesse du centre. « Nous ne sommes manipulés par aucun parti politique, nous jouons notre rôle d’éveil citoyen », a-t-il dit.

La voix que le CRJ-C porte aujourd’hui, est celle pour accompagner le processus électoral en cours au Burkina Faso. Pour le conseil, l’éducation civique et électorale constitue l’un des volets importants pour le bon déroulement du processus électoral. Si elle est bien conduite, elle va contribuer à la réussite des scrutins et à l’apaisement des esprits. C’est pourquoi, constatant les difficultés existantes dans l’opération d’enrôlement déjà enclenchée, le bureau exécutif veut travailler à les résoudre pour permettre une bonne campagne d’enrôlement au centre lorsqu’elle y sera lancée.

Ces difficultés sont entre autres, le manque d’autonomie des kits d’enrôlement ; l’insécurité dans certaines parties du territoire, la non-sécurisation en temps réel et de façon permanente des sites d’enrôlement ; l’insuffisance de sites d’enrôlement.  Malgré ces difficultés et les incertitudes, le bureau exécutif du CRJ-CENTRE félicite la CENI et tous les acteurs du processus électoral qui mènent un travail salutaire.

Il appelle la population du centre à la préparation pour se faire enrôler massivement lorsque l’opération y sera lancée. Et pour réussir ce pari, le bureau exécutif du CRJ-CENTRE, envisage dans les jours à venir, organiser une campagne d’information et de sensibilisation dans les universités et cités universitaires du centre, afin de renforcer la participation accrue des jeunes en âge de voter au recensement électoral.

Pour rappel, le Conseil régional du centre, est membre du Conseil national de la jeunesse du Burkina Faso. Il est composé de sept conseils communaux urbains et ruraux, douze conseils d’arrondissements et plus de mille cinq cent associations membre et partenaires.

www.libreinfo.net