spot_img

Burkina : 97 000 personnes infectées par le VIH en 2022 selon l’ONUSIDA

Publié le : 

Publié le : 

La journée mondiale de la lutte contre le SIDA sera commémorée le 2 décembre 2023 à Ouagadougou. L’information a été donnée ce 29 novembre, lors d’une conférence de presse animée par le Dr Seydou Ouattara, Secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le VIH, le Sida et les IST. 

Par Nicolas Bazié

La journée mondiale de la lutte contre le SIDA vise à rappeler à la population, l’existence de l’épidémie du VIH dans le monde, et aux décideurs politiques, leur devoir constant de vigilance et d’information à l’égard de l’ensemble de la population, a indiqué Dr Seydou Ouattara, Secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le VIH, le Sida et les IST (Burkina).

Le Burkina Faso entend commémorer cette journée en différée, le 2 décembre, à Ouagadougou, sous le thème : «Renforcer le leadership des communautés pour mettre fin au SIDA ».

Au programme, le secrétariat permanent prévoit des séances de dépistage dans les services de santé du pays.

« La cérémonie sera marquée par les activités de prévention sur le VIH/SIDA dans toutes les régions du Burkina, focalisées sur l’information/sensibilisation à travers les médias et les animations grand public, la communication de proximité en direction des populations des zones rurales et urbaines, des personnes déplacées internes», a déclaré Dr Seydou Ouattara.

Selon lui, à la cérémonie officielle de commémoration, les personnes vivant avec le VIH prendront la parole pour sensibiliser sur « les défis importants de leur vie.»

56 000 femmes infectées par le VIH

En 2022, selon les estimations de l’ONUSIDA, le SIDA a coûté la vie à une personne toutes les minutes. Au niveau national, c’est-à-dire au Burkina Faso, les estimations montrent que la prévalence du VIH SIDA se situe à 0,6% dans la population générale de 15 à 49 ans et le nombre de personnes infectées est estimé à 97 000 dont 56 000 femmes et 10 000 enfants.

Les nouvelles infections selon toujours l’ONUSIDA sont estimées à 1900 et les décès liés au VIH à 2600.

« Certes, il n’existe pas de moyen de guérir l’infection à VIH. Cependant, grâce à des soins et traitement efficaces, y compris pour les infections opportunistes, l’infection à VIH est devenue une pathologie chronique qui peut être prise en charge avec la possibilité de vivre longtemps et en bonne santé », indique le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le VIH, le Sida et les IST qui note une avancée majeure dans la lutte contre cette maladie au Burkina Faso.

Dans la sous-région, poursuit-il, le pays fait partie des États dans lesquels la prévalence du SIDA est faible.

Le Dr Dermé conclut en ces termes : « Le Burkina a toujours maintenu ce leadership politique fort avec l’engagement de tous les acteurs de la lutte et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers». 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...