Accueil A la une Jürgen Klopp : Le génie d’un entraîneur

Jürgen Klopp : Le génie d’un entraîneur

Liverpool a ébloui le monde du football par sa victoire spectaculaire 4-0 après avoir perdu 6 jours plus tôt en Espagne par 3 buts à 0. Cette victoire, les Reds la doivent à un seul homme : JÜRGEN KLOPP

 On a déjà assisté à des remontades aussi rocambolesques en ligue des champions, mais celle d’AnField ce mardi soir se distingue par sa singularité. Toutes les conditions étaient Réunies pour faire échec aux anglais. D’abord, Liverpool devait faire sans des joueurs clé comme le milieu offensif guinéen Naby Kéïta, le meilleur buteur du club Mohamed Salah et l’attaquant brésilien Roberto Firminho.

Ensuite, Jürgen KLOPP perd Andrew Robertson, l’un de ses meilleurs milieu en première période de jeu. Aussi, le Barça paraissait comme un sujet déjà immunisé, car l’année dernière seulement, les catalans avaient subi le même revers en quart de finale  retour contre l’AS Rome. Sans oublier que Liverpool est dans un duel à mort dans son championnat national où il dispute chaque match comme une finale, alors que les hommes de Ernesto Valverde n’ont plus que des matches de formalité à jouer en Liga, puisqu’ils sont déjà sacrés champions. Tout semblait donc rouler pour les Blaugrana. Mais, c’était sans compter la perspicacité et le génie du maître à penser de Liverpool.

Le technicien allemand Jürgen KLOPP est à n’en point douter l’homme du match.

À l’issue du match aller au Camp Nou, Klopp avait déclaré à propos de Messi : “ personne ne peut l’arrêter. ” Sans doute pour endormir les barcelonais. Car, l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund a bien trouvé la solution pour cadenacer la ‘’Pulga” qui n’a eu que 5 tentatives aux buts, dont 2 cadrées durant les 90 minutes. La dernière fois que Messi avait fait un match aussi minuscule, c’était il y a 12 mois et 27 jours, contre la Roma en quart de finale retour de LDC.

Le génie de Jürgen KLOPP réside ensuite dans sa communication. À moins d’être un extraterrestre, un entraîneur ne saurait trouver les mots justes pour galvaniser des joueurs qui ont perdu 3 – 0 au match aller et qui de surcroît abordent le match retour sans leurs meilleurs atouts offensifs.

Là où Klopp a mis tout le monde d’accord, c’est dans le choix de réajustement effectué. Le plus illustratif est l’entrée en jeu de Gorginho Wijnaldum en 2e période, alors que tout le monde l’attendait titulaire. 10 minutes après son entrée en jeu, il plante 2 buts au Barça. À contrario, Divock Origi, pressenti comme remplaçant, est plutôt titularisé et lui aussi réalise un doublé. Pour une fois un entraîneur mérite la note 10 !

Marcel YE

Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 + 19 =