Accueil A la une MACO : La CRBF anticipe les souffrances alimentaires des détenus

MACO : La CRBF anticipe les souffrances alimentaires des détenus

Les bénéficiaires qui sont les femmes et les enfants en conflit avec la loi, se disent très heureux de ce geste de la Croix-rouge burkinabè/Siébou Kansié/8 mars 2019

La Croix-Rouge burkinabè (CRBF) a fait don de vivres aux femmes et enfants en conflit avec la loi, détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). C’est à l’occasion de la journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, commémorée sous le thème « L’amour » ce 8 mai 2019.

 En début de semaine, le gouvernement et la FAO annonçaient que plus d’un demi-million de personnes feront face à de graves difficultés alimentaires durant la période de soudure de l’année 2019, située entre juin et août. Cette alerte a interpelé la Croix-Rouge dans sa mission qui est de contribuer à soulager les souffrances humaines en tout temps et en toute circonstance, en mobilisant le pouvoir de l’humanité, à faire don de vivres composés de sacs de maïs et de riz de 100 kilogrammes, des pâtes alimentaires et des bidons d’huiles de 20 litres, aux femmes et enfants en conflit avec la loi, détenus à la (MACO).

À travers ce geste d’une valeur inestimable pour les détenus, la Croix-Rouge veut anticiper et alléger les souffrances des bénéficiaires pendant cette période de soudure annoncée. Cette action est en phase avec le thème de la journée mondiale qui est « L’amour ». « Nous tirons l’amour du premier principe humanitaire de la Croix-Rouge, qui est le principe d’humanité. Que cet amour que nous partageons aujourd’hui, renaisse dans le cœur des uns et des autres et que cet amour dans cette maison de correction soit un tapis rouge permettant à chacun de s’amender afin que son retour dans la société lui permet d’avoir ce qu’il faut, pour ne plus avoir affaire avec la loi », a dit Lazare Zoungrana, secrétaire général de la Croix-Rouge.

Pour lui, c’est parce que le monde manque « d’amour que nous sommes aujourd’hui dans des situations complexes avec l’insécurité par ci, par-là, qui nécessitent l’intervention des humanitaires ». Mais si chacun pouvait être utile à son voisin poursuit-il, « ça déchargera les humanitaire, car nous voulons semer l’amour dans le cœur des uns et des autres pour que cette solidarité amène chacun à lutter contre les souffrances humaines », conclut-il.

L’entretien des détenus incombe à l’État, qui fait ce qu’il peut avec les moyens de bord, selon Pinga Zongo, directeur adjoint de la MACO, qui souhaite la pérennité de tels gestes. La représentante des femmes et enfants détenus embouche la même trompète et demande à l’organisation d’intervenir auprès des autorités par rapport à leur situation.

En rappel, la journée mondiale de la Croix-Rouge et du croissant-Rouge est commémorée chaque 8 mai en hommage à Henri Dunant, le fondateur du mouvement il y a 190 ans, et pour magnifier le travail des millions de volontaires à travers le monde, qui travaillent à porter secours et assistance aux victimes des situations d’urgence.

Siébou Kansié

Libreinfo.net

 

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 × 27 =