Home A la une Littérature : avec ‘’ L ’’, le journaliste Ousmane Paré entre dans...

Littérature : avec ‘’ L ’’, le journaliste Ousmane Paré entre dans le monde des écrivains

1
0

‘’L’’, c’est le titre d’un recueil de nouvelles d’Ousmane Paré, journaliste et rédacteur en chef de radio oméga. Il rejoint ainsi la sphère littéraire en mettant sur le marché sa toute première œuvre. Composé de sept nouvelles, ce recueil de 109 pages se distingue par l’orientation donnée aux discours selon Mohamed Hassane Cissé, directeur adjoint de l’UFR/SHLAM de l’université Nazi Boni de Bobo Dioulasso. La dédicace de l’œuvre est intervenue le 26 septembre 2020, à Bobo- Dioulasso.

Par Etienne Sanon, correspondant Houet

C’est à force de lire des œuvres littéraires et l’envie de se libérer l’esprit qu’Ousmane Paré est parvenu à la production de ce recueil de nouvelles. Des genres d’expression littéraires qui existent, Ousmane Paré estime que c’est la plume qui lui convient le plus. D’aucuns l’auraient fait à travers la musique, dira t-il.

Quant au titre de l’ouvrage, ‘’L’’, l’auteur dit vouloir rompre avec les « titres classiques ». ‘’L’’ selon lui, peut tout désigner et à chacun d’en faire sa lecture. Plusieurs thématiques sont développés dans l’œuvre. Ce sont entre autres, la pédophilie, les rapports entre élèves et enseignants, la mutinerie de 2011.

Pour ce qui est de la première nouvelle, l’éponyme de l’œuvre, l’auteur y a fait ressortir les maux qui minent les écoles, notamment les rapports entre les enseignants et les élèves. Généralement d’après le directeur adjoint de l’UFR/SHLAM, pour le traitement de ce thème, l’on a tendance, s’il y a violence, à afficher les apprenants en tant que victimes. Mais Ousmane Paré dans son œuvre, présente l’enseignant comme la victime.

Dans le récit, « L », était une élève amoureuse de son enseignant. Mais ce dernier, ne l’aimait que comme une petite sœur. « L » décide un jour d’avouer ses sentiments à son enseignant. Malheureusement pour « L », ce dernier venait de déclarer sa flamme à une autre fille. Une lettre fut donc adressée à « L » par son enseignant pour mettre fin à cette histoire. Après lecture de la lettre, « L » se suicida, laissant l’enseignant dans le désarroi.

Une histoire qui n’a pas laissé indifférente des lecteurs, à l’image de Mariam Séré, étudiante en deuxième année de Lettres modernes à l’université Nazi Boni. Pour elle, c’est une œuvre didactique. Car ce sont les faits quotidiens qui y sont évoqués et les lecteurs s’y retrouvent. L’œuvre est disponible, selon Ousmane Paré, à radio oméga au prix de 3000FCFA.

www.libreinfo.net