spot_img
spot_img

Mali-Burkina Faso : Une dizaine de terroristes mis hors de combat par l’armée française

Publié le : 

Publié le : 

L’armée française a mené du 20 mai au 3 juin « une opération d’ampleur » avec l’armée burkinabé dans le nord du Burkina Faso à la frontière avec le Gourma malien. Une dizaine de terroristes a été tuée ou a été capturée.

Le 31 mai, l’armée repère un mouvement suspect d’une quinzaine d’individus au nord de Ndaki dans le Gourma. L’armée française lance une opération « rassemblant la composante aérienne, les groupes commandos et le groupement tactique aérocombat de la force Barkhane », a détaillé l’état-major dans un communiqué.

Après une frappe aérienne par des Mirage 2000, les commandos ont été déposés par hélicoptère. « Une dizaine de terroristes a été mise hors de combat » et « une quantité importante de ressources a été saisie, dont plusieurs motos et de l’armement individuel », poursuit l’état-major.

Le nord du Burkina est en proie depuis 2015 à une spirale de violences dont les autorités semblent incapables d’enrayer la propagation. Parmi les groupes actifs dans cette zone de Ndaki figurent l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) ou encore Ansaroul Islam, accusé de semer la terreur dans le nord du Burkina Faso.

Plusieurs opérations conjointes
En parallèle à cette action rapide, 450 militaires de la force française Barkhane ont mené fin mai, pendant près de deux semaines, une opération conjointe « majeure » avec les militaires burkinabé dans le nord du Burkina.

Selon l’Etat major, « cet engagement commun était une première depuis la signature de l’accord de décembre 2018 conclu entre Paris et Ouagadougou ». Cet accord prévoit des interventions militaires françaises au Burkina en soutien des efforts de lutte antiterroriste du gouvernement.

Dans la nuit du 9 au 10 mai, les forces spéciales françaises avaient libéré quatre otages (deux Français, une Américaine et une Sud-coréenne) dans cette zone, lors d’une opération pendant laquelle deux militaires français ont été tués.

Source : Le Parisien
www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Réseaux Sociaux : La Présidence du Faso met en garde les usurpateurs de l’identité du chef de l’État 

La direction de la communication et des relations presse de la présidence du faso, dans un communiqué publié ce vendredi 17 mai 2024, informe...

Burkina : 3e édition du FONDES, «éduquer les enfants au sein de la famille », Germaine Kafando 

L' association Fondation Espoir et Sourire ( FONDES) organise la 3e édition du salon international de la famille de Ouagadougou qui s’est ouvert ce...
spot_img

Autres articles

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...