spot_img

Mali : IBK s’engage à éradiquer l’insécurité d’ici la fin de son mandat en 2023

Publié le : 

Publié le : 

Réélu à la tête de l’Etat malien en août dernier avec 67,17% des voix, Ibrahim Boubakar Kéita dans un entretien accordé au magazine Jeune Afrique s’est dit conscient des difficultés que traverse son pays et s’engage à y remédier d’ici á 2023.

Depuis fin 2011, le Mali est confronté à la montée de l’insécurité caractérisée par des attaques meurtrières, des enlèvements et des assassinats. Récemment, le centre du pays a été la cible d’attaques terroristes qui ont coûté la vie à plusieurs centaines de personnes. Arrivé à la tête du Mali dans un contexte sécuritaire déjà délétère, occasionné par la chute de Mouhamar Kadhafi et la destitution de Amadou Toumani Touré, IBK n’aura pas pu en un mandat résoudre la question de l’insécurité.

Et ce, malgré la présence des forces françaises, onusiennes et le G5 sahel, le Mali continue d’être endeuillé au fil des jours. Ce qui amène IBK à déclarer que : «le Mali est en guerre». Contre qui? Serait-on tenté de se demander. Sauf qu’IBK, affirme que son pays est en guerre sans préciser contre qui.

Jamais, l’Etat malien n’a aussi été vulnérable. Des attaques ont été perpétrées à Bamako et un peu partout à l’intérieur du pays.Une urgence humanitaire se pose avec acuité et l’administration publique fonctionne au ralenti à cause de la fermeture de certains services pour raison d’insécurité. Outre l’urgence sécuritaire, le Mali, est confronté à d’autres problèmes sociaux.

En Avril dernier, plus de 30 mille manifestants réclamaient le départ des forces dites étrangères et la démission de IBK à qui il est reproché de ne pas être à la hauteur de la tâche présidentielle malgré cette majorité écrasante avec laquelle il a été élu à l’issue du second procès tour.

Aujourd’hui, celui-ci promet de résorber l’insécurité d’ici á 2023. Fantaisiste ou surréaliste ?
La question s’impose au regard des défis majeurs qui attendent le président malien. Avec une armée désorganisée et mal équipée, une crise intercommunautaire qui se peaufine à l’horizon, une armée française qui éprouve d’énormes difficultés à aider son “partenaire”, une force onusienne quasiment inexistante, un G5 Sahel qui peine à être opérationnel, une administration publique désemparée,… le Mali est vraiment mal en point.
On se demande comment IBK compte y arriver en moins de cinq ans?

Rédaction

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Suspension des activités politiques : Les partis et OSC du Mali saisissent la Cour suprême 

Les partis, regroupement de partis et organisations de la société civile dans un communiqué du 22 avril 2024, ont saisi la Cour suprême pour...

Guinée: la Cedeao annonce un soutien de plus de 5,5 milliards fcfa

Le commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO, Pr Fatou Sow Sarr a annoncé le 19 avril 2024 à Abuja,...

Togo : Des urnes législatives pour référendum constitutionnel

Les électeurs togolais sont appelés aux urnes le 29 avril prochain pour élire leurs députés et conseillers régionaux sur fond de tensions sociopolitiques autour...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...