spot_img

Retour volontaire de migrants: 168 Burkinabè regagnent Ouagadougou

Publié le : 

Publié le : 

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso, en collaboration avec le bureau de l’OIM à Tunis, a facilité le jeudi 4 janvier 2024 le retour volontaire de migrants burkinabè bloqués en Tunisie. L’annonce a été faite le 9 janvier. 

Par Nicolas Bazié 

Ils sont 168. Tous des ressortissants burkinabè à qui l’on a affrété un vol spécial humanitaire grâce au Programme de Protection, de Retour et de Réintégration des Migrants en Afrique subsaharienne (MPRR-SSA) financé par l’Union européenne.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso, cette opération fait suite à une série de retours volontaires de migrants burkinabè ces dernières semaines.

« En décembre 2023, 410 migrants burkinabè bloqués à l’étranger ont pu bénéficier de l’assistance de l’OIM pour faciliter leur retour volontaire au Burkina Faso», indique l’organisation.

Ces migrants burkinabè sont revenus de la Libye, de la Tunisie, de l’Algérie, du Niger, du Tchad et du Maroc, précise l’OIM Burkina.

« Ils ont également pu suivre des sessions d’information et d’orientation sur les opportunités d’affaires et d’insertion au Burkina Faso animées par des structures spécialisées dans le but de faciliter leur réintégration économique dans leurs communautés d’origine. À la suite de ces différentes sessions d’information, chaque migrant a regagné sa localité d’origine à l’intérieur du pays avec le soutien de l’OIM», poursuit l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

En 2023, le MPRR-SSA a touché 989 migrants burkinabè qui ont bénéficié de l’aide au retour volontaire.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...