spot_img

Mort du chef d’Aqmi Abdelmalek Droukdal : les pays du Sahel dont le Burkina Faso en état d’alerte maximale

Publié le : 

Publié le : 

La France a annoncé le vendredi 5 juin la mort du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l’Algérien Abdelmalek Droukdal. Longtemps très recherché par tous les services militaires et sécuritaires, l’homme aurait été tué à Talhandak, au Nord-ouest de la ville malienne de Tessalit, près de la frontière algérienne. Dans la foulée, les pays de la bande Sahélo-saharienne ont renforcé leur niveau d’alerte sécuritaire, pour ne pas se laisser trop surprendre par d’éventuelles représailles ‘’aqmiques’’.

Par La Rédaction

« Abdelmalek Droukdal, membre du comité directeur d’Al-Qaïda, commandait l’ensemble des groupes qaïdistes d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne ». C’est du moins, ce qu’a révélé Florence Parly, Ministre des Armées.

Cependant, il ne faudrait pas perdre de vue l’immense tâche qui reste dans le combat contre le terrorisme. En attendant, une probable réorganisation stratégique d’éléments d’Aqmi dans le Sahel et ailleurs, les pays engagés activement dans la lutte contre le terrorisme doivent rester très vigilants. D’ores et déjà, l’on apprend que plusieurs pays du Sahel dont le Burkina Faso, y compris certaines chancelleries, sont en état d’alerte maximale contre d’éventuelles représailles.

Du reste, l’on a conscience dans ces pays que les modes opératoires des hommes de Droukdal sont variables. L’on sait également qu’ils sont si rancuniers qu’ils peuvent profiter d’un relâchement dans ces pays pour frapper des innocents et endeuiller les populations sans défense. Cette stratégie barbare et inhumaine qui consiste à passer par la lâcheté et l’ignominie pour tuer des innocents ne doit plus prospérer dans des pays qui ont quand même plusieurs années d’expériences de lutte antiterroriste.

En tout cas, et selon des sources sécuritaires, depuis l’annonce de la mort du tristement célèbre terroriste Abdelmalek Droukdal, le Burkina Faso a renforcé le niveau de sa sécurité.  Il est même déconseillé de fréquenter certains endroits sensibles ces derniers temps. Il serait judicieux d’éviter au maximum les endroits d’attroupements. La sécurité et la surveillance sont certes renforcées, mais la prudence reste de mise. Dans la capitale à Ouagadougou, des agents de sécurité n’ont pas hésité à faire usage des armes dans la nuit du 5 au 6 juin dans le quartier Ouaga 2000 suite à des coups de feu entendus lors d’une altercation devant un hôtel.

A noter que la ville de Tessalit où Abdelmalek Droukdal aurait été tué est une localité de grand trafic des groupes terroristes. Ce redoutable terroriste a été à l’origine de plusieurs attaques terroristes spectaculaires aussi bien en Afrique qu’au moyen Orient. A tout le moins, son élimination physique est une victoire d’étape très importante dans la lutte contre le terrorisme dans la bande Sahélo-saharienne.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/ Province de la Tapoa: la population demande à l’État plus de sécurité

A l’occasion d’une manifestation, ce 18 avril 2024, à  Diapaga dans la province de la Tapoa, dans la région de l’Est, la population a...

Coopération : Moscou veut renforcer les relations bilatérales avec le Burkina

Le ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, accompagné de la ministre en charge de la Coopération régionale, Stella Eldine Kabré, ont reçu,...

Burkina Faso : la CAMEG redevient une société d’État

Au Burkina Faso, le conseil des ministres de ce 27 mars 2024 a adopté un décret portant approbation des statuts de la Centrale d’achat...

Procès Adama Siguiré : Me Farama espère une décision contre des «mensonges éhontés »

À l’issue des plaidoiries du procès CGT-B contre l’écrivain Adama Siguiré, le 26 mars 2024, à Ouagadougou, Me Prosper Farama, l’un des avocats de...

Burkina/Tougan: jeûne musulman, « il y a des jours où il n’ y a rien à manger », déplacé interne

Entre abstinence et privations, les populations de Tougan, dans la province du Sourou observent depuis, le 11 mars 2024, le jeûne musulman, l'un des...
spot_img

Autres articles

SNC 2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela en visite en Iran

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem de Tambèla, est en visite de travail et d'amitié en Iran, du 24 avril au 1er mai 2024....

Lutte contre le terrorisme: Des chefs d’État africains réunis à  Abuja définissent des stratégies 

Des dirigeants africains se sont réunis du 22 au 23 avril 2024 à Abuja au Nigéria pour définir des stratégies de lutte contre le...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts selon une...