spot_img

Ouagadougou : l’ABNORM saisit 400 tonnes de fer à béton de qualité douteuse 

Publié le : 

Publié le : 

L’Agence burkinabè de Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM) a effectué des saisies de fer à béton de qualité douteuse dans la ville de Ouagadougou, au cours d’opérations de contrôle de la qualité. 

Par Nicolas Bazié

4 camions de fer à béton de plus de 400 tonnes de qualité douteuse ont été saisis par l’ABNORM dont la vision est de faire de l’infrastructure de qualité, le socle de la compétitivité des entreprises. 

La première opération a été menée devant l’entrée d’une des unités de production de fer à béton. Selon le directeur général de l’ABNORM, Habraham Somda qui s’est prononcé, ce 19 janvier 2024, lors d’une conférence de presse, deux camions contenant du fer à béton, estimés à 100 tonnes chacun, ont été aperçus. 

« Après contrôle, il a pu être relevé que lesdits fers à béton, qui appartiendraient à l’unité hôte, ne présentent aucun marquage visible aussi bien pour  leurs caractéristiques que pour  leurs origines», révèle Habraham Somda qui précise que le fer  devrait être exporté vers un pays voisin membre de l’UEMOA. 

Le directeur général de l’ABNORM, Habraham Somda
Le directeur général de l’ABNORM, Habraham Somda

Ce qui constitue selon ses dires, «une entrave , non seulement à la réglementation nationale, mais également à celle communautaire» contenue dans le protocole additionnel n°III/2001 du 19/12/2001 du schéma de l’UEMOA. 

Les autres opérations ont été menées dans une autre unité de production du fer à béton. Le directeur général de l’ABNORM fait souligner «les agissements perfides de certains acteurs du secteur de l’acier».

De son propos, l’attention des autorités avait été attirée sur «l’importation frauduleuse de fer à béton de mauvaise qualité ; la démocratisation du fer non conforme ; la fraude douanière ; le manque de contrôle de la qualité à l’importation ; l’insuffisance du contrôle de la qualité de fer à béton et le manque de sanctions dissuasives». 

Cependant, « sous réserve de l’appréciation de l’autorité chargée des poursuites pénales, a qui sera référé, et sous réserve de ce qu’il appartiendra aux éventuelles victimes de se constituer en parties civiles, les faits sus-relatés peuvent tomber sous le coup, d’une tromperie, tentative de tromperie, falsification et atteinte à la sécurité du consommateur », poursuit M. Somda. 

Ce sont des infractions qui d’après lui, sont prévues par les articles 56, 61, et 102 de la loi 016-2017/AN du 27 avril 2017 portant organisation de la concurrence au Burkina Faso. 

Pour le directeur général, Habraham Somda, les 400 tonnes de fer à béton pourraient être fondues pour produire du fer de qualité. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...
spot_img

Autres articles

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...