spot_img

Ouahigouya : 25e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, l’union des médias du Nord questionne la liberté de presse

Publié le : 

Publié le : 

En marge de la journée commémorative du 25e anniversaire du drame de Sapouy, le collectif local des organisations démocratiques de masse a organisé un panel sur la vie de feu Norbert Zongo le 13 décembre 2023 à Ouahigouya.

Par Zakiss Ouédraogo, correspondant dans le Yatenga

C’est autour des thématiques : « La lutte du collectif pour l’avènement des libertés démocratiques au Burkina Faso : Acquis, leçons et perspectives » et « Situation de la liberté de presse au Burkina Faso : Etat des lieux et perspectives dans un contexte de crise sécuritaire », que le collectif local des organisations démocratiques de masse à commémoré cette journée du 13 décembre 2023 à Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord. 

Déjà 25 ans que le directeur de publication du journal « L’indépendant », Norbert Zongo et ses compagnons ont été assassinés le 13 décembre 1998 à Sapouy, dans la province du Ziro.

Au cours de ce panel, l’union des hommes de médias du Nord a livré une communication sur la liberté de la presse au Burkina Faso, l’état des lieux et perspectives dans un contexte de crise sécuritaire.

Selon Patrice Kambou, secrétaire général de l’union des hommes de médias de la région du Nord, la presse depuis sa naissance jusqu’à nos jours a toujours été confrontée aux critiques de la société dans laquelle et pour laquelle elle travaille.

Ouahigouya Norbert Zongo
Les participants au panel

« La presse burkinabè est à la croisée des chemins et si le virage est mal fait, c’est une mort programmée. Les libertés d’opinion, de presse et le droit à l’information sont garantis.

Toute personne a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions dans le cadre des lois et règlements en vigueur », alors, « La menace de la presse est réelle sur le plan de la masse, les pseudo-journalistes, les anti-journalistes, la menace sécuritaire et institutionnelle », a-t-il dit

Il a par ailleurs indiqué qu’« Aucun média ne veut la disparition du Burkina Faso, je pense. Il faut un dialogue franc entre les décideurs et les professionnels des médias. Il est nécessaire de mettre en place un cadre qui facilite l’accès à l’information fiable.

Dans le contexte d’insécurité, il est aussi important d’initier des bulletins d’information, le service de communication de l’armée doit être présent sur les plateaux de télévision et faciliter l’accès des journalistes au front pour filmer les prouesses des soldats », a déclaré Patrice  Kambou, secrétaire général de l’union 

Conclut-il en ces termes, quant à « Liberté de la presse au Burkina Faso, tout n’est pas rose, tout n’est pas noir non plus. Il y a certes une volonté de l’exécutif de contrôler la presse, c’est de bonne guerre. Le pouvoir à travers son ministère de la communication fait son travail. La presse est le 4e pouvoir dit-on, c’est à elle de protéger son pouvoir », dit-il.

La presse Burkinabè est à la croisée des chemins

Pour Idrissa Nacanabo, président de l’union des hommes de médias du Nord, aujourd’hui, nous commémorons le 25e anniversaire de la mort de Norbert Zongo qui est devenu une boussole en matière de liberté de presse dans notre pays. A cet anniversaire, le dossier suit son cours, tôt ou tard, il aboutira, dit-il. 

Dans un contexte d’insécurité difficile, le journaliste doit « Galvaniser les FDS et VDP au front et amener la population à avoir le courage d’accompagner le processus de la reconquête du territoire.

Il faut une nation pour qu’il y ait la presse. Notre rôle est de mettre la plume dans la plaie, car, nous pouvons provoquer : une douleur qui soulage, une douleur qui éveil les consciences, et une douleur qui dit attention, il y a des lignes rouges à ne pas franchir », a précisé Idrissa Nacanabo, président de l’union des hommes de médias de la région du Nord.

 www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...