Home A la une Football : le Sud-africain Patrice Motsepe élu président de la CAF pour...

Football : le Sud-africain Patrice Motsepe élu président de la CAF pour 4 ans

Patrice Motsepe élu président de la CAF
Patrice Motsepe président de la CAF

Le Sud-africain, Patrice Motsepe, a été élu président de la Confédération africaine de football (CAF)  le vendredi 12 mars à Rabat au Maroc pour une période de 4ans. Il succède au Malgache Ahmad Ahmad suspendu pour 2 ans de toute activité liée au football. Le richissime homme d’affaire devient ainsi le premier sud-africain et anglophone à occuper ce poste.

Par Tatiana Kaboré

C’est aux côtés du président de la Fédération internationale du football association (FIFA) Gianni Infantino, que Patrice Motsepe est arrivé à la 43e Assemblée générale élective (AGE) de la CAF où il a été désigné pour diriger l’institution. Le nouveau président de la Confédération africaine de football a remercié le dirigeant de la FIFA pour son soutien. « C’est vraiment un très grand honneur et un privilège incroyable pour moi », a-t-il réagi après les timides applaudissements confirmant sa victoire. « Je voudrais remercier mon frère Gianni pour sa vision et ses encouragements pour que nous travaillions dans l’unité et c’est uniquement ainsi que nous pourrons relever les défis posés à l’Afrique. Nous ne pouvons réussir qu’en étant unis », a-t-il poursuivi.

Il faut dire que Patrice Motsepe était resté le seul candidat en lice pour la présidence de la CAF après la démission de Jacques Anouma, de Augustin Senghor et de Ahmed Yahya. L’homme d’affaire devient ainsi le 7e président élu de la CAF. Il est le premier sud-africain et le premier anglophone à occuper ce poste sur le continent africain. Il succède à ce poste le Malgache Ahmad, suspendu pour 2 ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans toutes les activités liées au football.

Aux candidats démissionnaires, l’ivoirien Jacques Anouma, le sénégalais Augustin Senghor et le mauritanien Ahmed Yahya, Patrice Motsepe a tenu un langage de reconnaissance : «Merci infiniment  mes frères Senghor, Yahya et Jacques Anouma,».

A l’issu de ces élections, le nouveau dirigeant de la CAF pourra s’appuyer sur 5 vice-présidents, contre 3 sous la direction de l’ancien dirigeant, pour relancer l’institution créée en 1957 et basée au Caire en Egypte. Selon Abdelmounaïm Bah, le secrétaire général de la CAF, cette augmentation permettra d’assurer une « meilleure représentativité des différentes composantes de la CAF ».

En plus de l’élection du président, l’institution a également procédé à la désignation des membres de son comité exécutif et de ses représentants au Conseil de la FIFA. Par ailleurs, l’Egyptien Hany Abo Rida et le Marocain Fouzi Lekjaa, deux poids lourds du football africain ont été élus à la FIFA.

www.libreinfo.net