Accueil Politique Présidentielle en Côte-d’Ivoire : le candidat du RHDP est-il vraiment de la...

Présidentielle en Côte-d’Ivoire : le candidat du RHDP est-il vraiment de la « nouvelle génération » ?

« J’ai présidé, ce jeudi 12 mars 2020, une réunion du Conseil Politique du RHDP au cours de laquelle le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a été désigné comme candidat de notre parti à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 ». C’est en ces termes que le président ivoirien, Alassane Ouattara, annonçait le candidat de son part à l’élection présidentielle d’octobre prochain. A sa suite, Amadou Gon Coulibaly lui-même offrait de lire sur cons compte Twitter : « Hier, jeudi 12 mars 2020, le Conseil Politique du #RHDP m’a désigné, à l’unanimité, comme le candidat du parti à l’élection présidentielle d’octobre 2020. » C’est donc fait ! Le bénéficiaire du transfert d’Alassane c’est son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Pouvait-il en être autrement ? Non.

 

Par Wend-neere Bila DERRA

Depuis 2018, le président Alassane Ouattara a promis de « transférer le pouvoir à une nouvelle génération en 2020 ». A cet effet, c’est Amadou Gon Coulibaly qui a été choisi. En rappel, Gon Coulibaly était dans le cabinet de M. Ouattara du temps où ce dernier était le Premier ministre du président Houphouët Boigny. Cacique du Rassemblement des Républicains (RDR), Amadou Gon Coulibaly, craint et surnommé le “lion”, semble être né dans la politique.

Son père, Gon Coulibaly, a été député sous Houphouët Boigny et son arrière-grand-père Péléfero Gon Coulibaly a été un patriarche de Korogho. Plusieurs membres de sa famille ont d’ailleurs occupé de hautes fonctions politiques en Côte d’Ivoire.

Maire de Korogho depuis 2001, Amadou Gon Coulibaly a désormais la charge de conduire le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à la prochaine élection présidentielle.  Et Alassane Ouattara a tout fait pour obtenir la machine RDR, pour ne pas dire RHDP, en sa faveur.

Âgé de 61 ans, une question demeure : fait-il vraiment partie de la nouvelle génération à laquelle faisait Alassane dans l’expression de sa volonté de transférer le pouvoir en 2020 ? En quoi à cet âge, l’on peut faire partie de nouvelle génération, alors que dans le même RHDP, il y a moins âgés que lui ? Ces moins âgés sont par exemple le puissant ministre de la défense Ahmed Bakayoko (55 ans), Albert Toikeuse Mabri (57 ans), Adama Bictogo (58 ans). La liste est longue et des moins jeunes, le RHDP en regorge. Surtout que ceux-ci sont plus dans la forme qu’Amadou Gon Coulibaly, affaiblit après son opération au cœur.

Cette nouvelle génération viendra peut-être du gouvernement de l’après élection ; sinon, Amadou Gon Coulibaly ne fait tout de même partie de la nouvelle génération de la Côte d’Ivoire. Cette génération se reconnaît en des personnalités comme Konan Kouadio Bertin dit KKB (52 ans) du Parti démocratique de Côte-d’Ivoire/ Rassemblement démocratique africain (PDCI/RDA), Charles Blé Goude (48ans) du Front populaire ivoirien (FPI) ou encore du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), si ce n’est Guillaume Soro (47 ans) du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS).

 

www.libreinfo.net