spot_img
spot_img

Sénégal/présidentielle : le mouvement SENS du Burkina soutient la Coalition Jomaay

Publié le : 

Publié le : 

Le mouvement SENS du Burkinabè Me Guy Hervé Kam, a fait une déclaration le 16 mars 2024, dans laquelle il dit apporter son soutien au candidat du PASTEF à l’élection présidentielle au Sénégal. 

Par Nicolas Bazié

La présidentielle doit se tenir le 24 mars prochain. Déjà, en cohérence avec les valeurs et l’idéal panafricaniste qu’il défend, le mouvement SENS burkinabè donne sa position : il soutient « sans réserve Bassirou Diomaye Faye, le candidat de la Coalition Jomaay ».

Le Mouvement SENS appelle à soutenir ainsi la candidature de M. Faye, bras droit de M. Sonko. « Nous espérons que nos soeurs et frères du Sénégal se mobiliseront et choisiront massivement le projet et le candidat de la Coalition Jomaay Président au soir du 24 mars 2024», indique le Mouvement de Me Guy Hervé Kam.

« Nous lançons enfin un appel solennel à l’ensemble des forces politiques patriotiques, progressistes et panafricanistes à travers le continent et le monde à apporter leur soutien ferme et militant au candidat des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité afin de mener à bien d’une part la rénovation sociale et l’endogénéisation au Sénégal et, d’autre part, de faire basculer définitivement l’Afrique noire sur la pente de son destin fédéral », lit-on dans la déclaration.

Sortis de prison, Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye, président et secrétaire général du parti Pastef dissous, peuvent désormais prendre part en personne à la campagne électorale. Leur coalition, créée à la suite de la dissolution du parti, avait déjà organisé des meetings à Dakar en leur absence.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...