spot_img
spot_img

Burkina: l’ASCE-LC révèle des irrégularités dans la gestion 2016-2021 de l’armée

Publié le : 

Publié le : 

Le lundi 11 mars 2024, l’Autorité Supérieure de Contrôle d’État et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) a présenté au Premier ministre, Me Apollinaire Kyélem, son rapport général d’activités 2022. Il a été noté des irrégularités dans la gestion des affaires militaires, et le Premier ministre a demandé que leurs auteurs soient traduits devant les tribunaux.

Par André-Martin Bado

Le rapport révèle des irrégularités dans la gestion des fonds alloués à l’armée, notamment dans l’achat d’armes et la gestion du carburant.

Selon le Contrôleur général d’État par intérim, Urbain Milogo, l’audit de la gestion du ministère de la Défense et des Anciens combattants a couvert la période de 2016 à 2021.

Il en ressort que l’État a collaboré avec un trafiquant pour l’achat d’armes. Des contrats d’achat d’armement ont été attribués à plusieurs entreprises appartenant à la même personne. Aucune documentation comptable n’a été retrouvée pour la gestion du carburant.

Concernant la réduction des dépenses de l’État, notamment la délocalisation des ateliers, des dépenses de 3 milliards de francs CFA ont été relevées, ce qui a conduit Urbain Milogo à s’interroger sur la nécessité de cette délocalisation.

Face à cette situation, le Premier ministre, Me Apollinaire Kyélem, a exigé que des mesures disciplinaires soient prises à l’encontre des responsables.

Il a exprimé son mécontentement face à ces irrégularités et a demandé à l’ASCE-LC de transmettre le dossier au Procureur afin que les personnes impliquées soient traduites en justice. « Ceux qui ont attribué le marché d’armement à un trafiquant devront en répondre », a-t-il déclaré.

« Le Président de la Transition souhaite une totale transparence. Nous sommes mécontents de la façon dont l’armée a été gérée », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a également salué le travail de l’ASCE-LC et l’a encouragée à poursuivre sa lutte contre la corruption.

L’ASCE-LC est l’organe de contrôle administratif et de lutte contre la corruption le plus élevé au Burkina Faso.

Sa mission est de veiller au respect de la réglementation en matière de gestion des finances publiques et de lutter contre la corruption, le détournement de fonds et d’autres infractions assimilées.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...