Home Economie Burkina Faso: le contenu du rapport de l’audit de l’Assemblée nationale sera...

Burkina Faso: le contenu du rapport de l’audit de l’Assemblée nationale sera bientôt  connu

0

Le rapport de l’audit de l’Assemblée nationale, gestion 2018-2021, a été remis au Premier ministre Albert Ouédraogo le mercredi 3 août 2022. L’information a été donnée à l’issue du point de presse du Conseil des ministres par la ministre en charge de la Communication Valérie Kaboré.

Par Tatiana Kaboré

Lancé le 7 avril 2022, l’audit sur l’Assemblée nationale, gestion 2018-2021, correspondant à une partie du mandat de l’ex président Bala Alassane Sakandé a été remis le mercredi au premier ministre Albert Ouédraogo. C’est ce qu’a annoncé Valérie Kaboré, ministre en charge de la Communication.  «Au titre de la Primature, il a été fait cas au Conseil de la réception d’un rapport relatif à l’audit de l’Assemblée nationale. L’autorité a reçu les consignes d’examiner avec précaution ce rapport et en cas de besoin, le public en sera informé», a-t-elle indiqué.

Cela répond à la volonté du chef de l’État Paul Henri Damiba, qui a voulu un contrôle général de la gestion des structures de l’administration publique. L’audit est  subdivisé en deux vagues. La première vague  concerne trois institutions de la République à savoir la Présidence du Faso, les  ministères et l’Assemblée nationale.  Les ministères concernés sont la Primature, les ministères des Sports, des Infrastructures, des Mines, de l’Urbanisme, des Finances.

L’initiative d’audit a été engagé par l’ancien Président du Faso Roch Kaboré

Il faut rappeler que cette initiative de contrôler la gestion des structures de l’administration publique avait été annoncée le 25 novembre 2021, par l’ancien Président Roch Kaboré dans son adresse à la nation, soit quelques jours après l’attaque d’Inata qui avait fait 57 morts. 

A cette occasion, l’ex-président avait promis de lancer « l’opération mains propres ». Une opération qui avait pour but de « vider tous les dossiers pendants de corruption et éclaircir toutes les affaires qui polluent le quotidien des Burkinabè épris de bonne gouvernance et de démocratie ».

Après sa chute, le nouvel homme fort du Burkina semble poursuivre cette initiative. Dans un communiqué en date du 2 mars 2022, la présidence du Faso informait que le président de la Transition le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a donné des instructions au contrôleur général d’Etat de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), de procéder « dans les meilleurs délais » à un contrôle général de la gestion des structures de l’administration publique.

Cette opération concerne les Sociétés d’Etat, les Établissements publics de l’Etat (EPE) et assimilés. Pour les autres structures à contrôler, il a été exigé un audit d’investigation, de détection de fraudes financières.

 Ce sont au total six contrôleurs d’État qui ont été commis à la tâche, avec un délai de deux mois. Ces deux mois devraient être utilisés pour auditer l’ensemble des organes du Parlement burkinabè.

Pour ce qui est de l’audit sur la Défense et la Sécurité, le contrôleur général d’État, Philippe Néri Nion, a confié le lundi 11 avril 2022, lors d’une de conférence de presse, qu’ils seront audités «prochainement».

Lire aussi: Burkina Faso : Aucune loi n’empêche l’Autorité de contrôle d’État d’auditer l’Assemblée nationale, Philippe Nion

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =