spot_img

Burkina : confiance renouvelée au capitaine Ibrahim Traoré au palais des sports de Ouaga 2000

Publié le : 

Publié le : 

La Coordination nationale de la veille citoyenne patriotique a organisé, une rencontre avec le chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré, ce 17 février 2024 au Palais des sports de Ouaga 2000. 

Par Nicolas Bazié

Ils ont voulu renouveler leur confiance au capitaine Ibrahim Traoré. Eux, ce sont les «Wayignan», (jargon populaire en langue locale moré qui veut dire « venez »couramment utilisé par les jeunes soutiens du Président Ibrahim Traoré) réunis au sein de la coordination nationale de la veille citoyenne patriotique.

Ce 17 février, le palais des sports de Ouaga 2000 qui compte plus de 5000 places assises, a refusé du monde. Des jeunes originaires des 13 régions du Burkina Faso ont fait le déplacement à Ouagadougou, pour réaffirmer leur soutien au chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré et son gouvernement.

À commencer par Fanta Traoré qui s’est exprimée au nom du comité d’organisation de cette grande rencontre. Elle a salué le leadership du président dans un pays qui a décidé, d’après elle, de faire un sursaut patriotique, souveraineté nationale oblige. 

« Ceux qu’on appelle Wayignan sont des cerveaux bien remplis. Ils sont déterminés à servir leur pays. Et, pour bâtir une nation forte, il faut une bonne dose de folie », a déclaré Mme Traoré qui est précédée par Bala Ouattara, représentant le délégué des jeunes de la région du Sud Ouest.

Lui, a traduit sa reconnaissance au capitaine. « Nous avons constaté une nette amélioration de la situation sécuritaire avec des actions fortes comme la réorganisation de l’armée, l’achat de matériel militaire au profit des forces combattantes. A cela s’ajoutent, poursuit-il, les actions concrètes prises pour relancer l’économie du pays. Vous êtes un homme de parole», s’est-il réjoui.

« Nous souhaitons que la transition se poursuive. Nous sommes prêts à vous suivre jusqu’au bout. Le retrait du Burkina de la CEDEAO n’est qu’une victoire d’étape», a ajouté Bala Ouattara. 

Hama Ly est le délégué des jeunes de la région du Sahel. Pour lui, les forces combattantes sont à féliciter. « Nous saluons la bravoure des VDP et des FDS qui font un travail remarquable dans la région du Sahel, ma région. Nous saluons surtout les initiatives salvatrices que vous initiez Monsieur le Président». 

Il poursuit : « Il y a des motifs de satisfaction. Nous saluons la réouverture des écoles dans la région comme par exemple à Seba. C’est pourquoi nous sommes prêts à vous accompagner». 

Dans l’ensemble, les représentants des jeunes des 13 régions du Burkina Faso disent se reconnaître dans les prises de décisions du chef de l’État.

Ils ont salué la réinstallation des populations de certains villages qui avaient été déguerpis par les groupes armés terroristes. 

« Il faut refonder l’État avec des actions fortes de sorte que même si le diable venait à diriger le Burkina, après vous, qu’il ne puisse rien changer », ont-ils conclu, s’adressant au capitaine Ibrahim Traoré, président burkinabè de la Transition. 

Trahison….pas de sentiments

Le moment le plus attendant à cette rencontre a été l’intervention du capitaine Ibrahim Traoré. Face a de milliers d’âmes, le chef de l’État à qui veut l’attendre que la trahison a des conséquences. « Quiconque va oser trahir le pays sera traité comme tel. Il n’y a pas de sentiments », prévient-il.

« Ils nous traitent de putschistes. Mais, nous, nous ne comprenons pas français. Nous ne savons pas ce que cela veut dire », a dit le capitaine Traoré, s’adressant aux détracteurs.

Cependant, une chose est certaine d’après lui, « dans les mois à venir, du matériel militaire viendra. Nous ferons de notre armée une puissance militaire à craindre».

Parlant des sanctions de la CEDEAO, le chef de l’État invite les peuples de l’AES s’armer de courage. « J’invite les peuples du Burkina, du Mali et du Niger à rester soudés. Nous allons souffrir, mais cela ne va pas durer. Les vallets locaux vont continuer à vous faire peur. Mais restées debouts», conseille le capitaine Ibrahim Traoré.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...