spot_img
spot_img

Niger: Air Côte d’Ivoire toujours bloquée, Asky reprend ses vols

Publié le : 

Publié le : 

Plus d’une semaine après la levée de l’embargo imposé par la CEDEAO au Niger, Air Côte d’Ivoire ne peut toujours pas atterrir sur le sol nigérien. La compagnie aérienne ivoirienne attend toujours les autorisations nécessaires pour reprendre ses vols vers Niamey, contrairement à son concurrent Asky qui a déjà pu redémarrer ses rotations.

Par André-Martin Bado

Depuis la levée de l’embargo de la CEDEAO, le 24 février 2024, le ciel nigérien reste fermé à Air Côte d’Ivoire.

La compagnie ivoirienne n’a pas encore repris ses vols en direction de Niamey, contrairement à son concurrent Asky qui a déjà redémarré ses rotations.

Air Côte d’Ivoire avait annoncé la reprise de ses vols vers Niamey pour le 2 mars 2024. Mais la compagnie a été contrainte de les annuler en raison d’absence d’autorisations de la part des autorités nigériennes.

Pendant ce temps, Asky, une compagnie aérienne panafricaine basée à Lomé, a déjà repris ses vols vers Niamey.

Les raisons du retard dans l’octroi des autorisations à Air Côte d’Ivoire n’ont pas été officiellement communiquées par les autorités nigériennes. Ce qui suscite des interrogations et alimente les spéculations.

En attendant les autorisations, Air Côte d’Ivoire et ses passagers restent dans l’expectative.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...