spot_img

Sécurité: des terroristes ont implanté leur drapeau dans l’Est du Burkina Faso

Publié le : 

Publié le : 

L’Union pour le progrès et le changement (UPC), tire la sonnette d’alarme sur la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans la région de Est du Burkina Faso. L’UPC appelle l’Etat à organiser une autre opération militaire pour sauver la zone des mains des terroristes. La déclaration a été faite ce 7 mai 2020, au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Par André-Martin Bado,stagiaire

Le parti du lion n’a pas mâché ses mots pour décrire le chaos sécuritaire et humanitaire qui règne dans la partie Est du Burkina Faso. C’est depuis janvier selon Ludovic Thiombiano, natif de la région et député à l’Assemblée nationale, que les attaques terroristes sont devenues récurrentes. A l’en croire, il ne se passe pas une journée sans que des cas de viols souvent collectifs, des attaques armées, des tueries, des enlèvements et des menaces, ne se signalent dans cette partie du Burkina. La population désemparée se sent abandonnée aux mains de ces groupes armés et bandits qui opèrent sans pitié.

De l’avis de M. Thiombiano, des communes entières sont sous occupation terroriste, et l’Etat y assiste impuissamment. Il note que des terroristes ont même implanté leurs drapeaux par endroits et font des contrôles de pièces d’identité sur des usagers de la route.

Pour illustration,il cite plusieurs communes de la région comme entre autres, Matiacoali, Yamba, Madjoari, Bartiébougou, Foutouri, qui, depuis plus de deux ans, n’ont plus d’autorités administratives et politiques. « Les maires, les préfets, les directeurs administratifs locaux et les conseillers municipaux ont tous fui  leurs localités pour trouver refuge dans les grands centres. »,a- t-il fait savoir.

Si l’UPC salue la bravoure des forces de défense et de sécurité qui veillent pour sauver ce qui peut l’être, le parti se demande à quand la paix définitive dans cette zone Est du Pays.

L’UPC propose une seconde opération militaire dans l’est du Burkina

Il sera périlleux pour l’Etat burkinabè, de laisser la région de l’Est qui représente son grenier de recettes  aux mains des groupes armés, s’écrie l’UPC. Tout fonctionne au ralenti dans cette partie du pays et les populations ne savent plus à quel saint se vouer.

Pour sauver la région presque contrôlé par des terroristes,le principal parti de l’opposition burkinabè propose une opération militaire dénommée « Ogapo», c’est-à-dire,  »le dénouement final », à travers laquelle les FDS et les volontaires de défense vont passer au peigne fin les 05 provinces de la région, pour les expurger des terroristes et des grands bandits qui les écument.

Cette nouvelle opération, selon le parti du Lion, devra tirer leçon des succès et des échecs de « Otapoanu », en impliquant fortement les détenteurs du savoir traditionnel du Gulmu, et toutes les forces vives de la région. Si elle est bien conduite, elle permettra le retour des populations déplacées, pour une reprise normale de la vie.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Suspension des activités politiques : Les partis et OSC du Mali saisissent la Cour suprême 

Les partis, regroupement de partis et organisations de la société civile dans un communiqué du 22 avril 2024, ont saisi la Cour suprême pour...

Guinée: la Cedeao annonce un soutien de plus de 5,5 milliards fcfa

Le commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO, Pr Fatou Sow Sarr a annoncé le 19 avril 2024 à Abuja,...

Togo : Des urnes législatives pour référendum constitutionnel

Les électeurs togolais sont appelés aux urnes le 29 avril prochain pour élire leurs députés et conseillers régionaux sur fond de tensions sociopolitiques autour...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...