spot_img

Sénégal : « il faut aller à l’élection car Macky Sall ne sera plus président à partir du 2 avril», Aminata Touré

Publié le : 

Publié le : 

Ce mardi 13 février 2024, l’ancienne Première ministre du Sénégal (2013-2014), Aminata Touré a écrit sur son compte X ex-Twitter que l’élection présidentielle doit se tenir. 

Par Issoufou Ouedraogo

Tous les Sénégalais veulent préserver la paix dans le pays, écrit en substance, l’ancienne première ministre, Aminata Touré.

Pourtant, indique-t-elle, « le Président Macky Sall n’a cessé d’agresser notre Démocratie bâtie par des générations de militants » soutient-elle.

Selon Aminata Touré, « la meilleure manière de préserver notre stabilité légendaire c’est de respecter la Constitution du Sénégal en organisant l’élection présidentielle à la date échue du 25 février. Il faut aller à l’élection présidentielle car Macky Sall ne sera plus président à partir du 2 avril ». 

Car, explique-t-elle, « il ne peut être question d’une extension illégale du mandat du Président Macky Sall au-delà du 2 avril prochain, fin de son second mandat». 

Et, poursuit Aminata Touré, après l’élection du nouveau Président de la République, « de larges concertations pourront se mener pour mettre fin à l’hyper-présidentialisme et mettre en application les recommandations des Assises nationales afin de consolider les bases de notre Démocratie et de notre État de droit».

Il faut noter que l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu le 25 février est reportée au 15 décembre 2023.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...