spot_img

SNC 2023: tir à l’arc, « c’est notre culture, c’est ce que nous faisons chez nous en pays Lobi» dit Salimata Kambou 

Publié le : 

Publié le : 

La finale de la compétition de tir à l’arc, organisée à l’occasion de la 20ème Semaine nationale de la culture (SNC) a eu lieu ce 4 mai 2023 à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays. Plusieurs compétiteurs ont pris part à ce sport et la proclamation des résultats est attendue le samedi 6 mai, date de clôture de la SNC.

Par Nicolas Bazié, envoyé spécial

La finale s’est déroulée au stade Wobi de Bobo-Dioulasso. En cette matinée du 4 mai, il fallait s’y rendre environ une heure et demie avant, la compétition ayant débuté plus tôt que prévu. 

Pour accéder à l’arène, il faut acheter un ticket d’entrée ou présenter un badge. Des agents de la police nationale et ceux de la police municipale sont postés, armés de fusils Kalachnikov. Signe que les compétiteurs peuvent rivaliser d’adresse en toute sécurité. 

Au nombre de 26, les candidats, en tenue traditionnelle pour la plupart, sont 7 jeunes dont une fille et bien d’autres personnes en âge avancé. Ils sont divisés en deux groupes : les jeunes et les adultes. 

SNC 2023 tir arc
Des candidats habillés en tenue traditionnelle

Le jury appelle le nom du candidat qui remet obligatoirement sa carte d’identité à un contrôleur avant de passer aux tirs. Chacun a droit à trois tirs successifs. Il faut impérativement toucher la cible pour espérer obtenir des points. 

Tous ces candidats des deux groupes veulent être le meilleur tireur à l’arc de la 20e édition de la SNC, dans le volet Sports traditionnels. 

Sauf que le jury n’en retient qu’un seul par groupe. Pour preuve, deux jeunes ayant les mêmes points ont été invités à reprendre le sport, question de choisir le meilleur. 

Venu de la région du Plateau central,  M. Elora Ouédraogo est un des archers présents. Il s’est confié  au reporter de Libreinfo.net : « Ce matin, je n’ai pas pu atteindre la cible. Mais, j’ai appris beaucoup de choses avec les autres. J’ai noté quelques techniques que je compte développer pour les prochaines éditions. C’est pourquoi je demande aux autorités de développer davantage ce sport, pour permettre à nos enfants de l’apprendre ». 

SNC 2023 tir arc
M. Elora Ouédraogo un des archers

Mlle Salimata Kambou tire à l’arc. Elle vient de la région du Sud-Ouest du Burkina. « C’est une fierté pour moi de me retrouver parmi ces hommes » m’a déclaré Mlle Kambou. 

Elle affirme être contente de voir que le tir à l’arc est valorisé à la Semaine nationale de la Culture.

« C’est notre culture. C’est ce que nous faisons chez nous, en pays lobi » soutient-elle avant de prédire ceci: « Ce sont les candidats de notre région qui vont remporter le trophée.» 

Mlle Salimata Kambou
Mlle Salimata Kambou

La compétition « tir à l’arc»  est également régie par des règles à respecter : Il est formellement interdit de dépasser la ligne derrière laquelle le candidat ou la candidate doit se tenir pour tirer. Ceux qui ne respectent pas cette consigne sont immédiatement interpellés et ramenés à l’ordre. 

Pendant que les membres du jury notent les points des candidats communiqués par un superviseur, les encadreurs de ces candidats, eux aussi, en font autant. La vigilance est de mise. 

« Nous écoutons et regardons ce que nous notons pour ne pas commettre d’erreurs» indique le président du jury, M. Kader Badiel. 

M. Kader Badiel
Le président du jury, M. Kader Badiel

La délibération sera faite le 5 mai 2023  à huis-clos et la proclamation des résultats interviendra à la clôture de la Semaine nationale de la culture prévue le 6 mai 2023. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

SNC2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

SNC 2024:  les difficultés des troupes de Ziniaré

Dans cette deuxième partie de notre reportage sur les troupes finalistes de Ziniaré qui se préparent pour la SNC 2024 à Bobo Dioulasso, l’accent...

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...
spot_img

Autres articles

SNC2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela en visite en Iran

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem de Tambèla, est en visite de travail et d'amitié en Iran, du 24 avril au 1er mai 2024....

Lutte contre le terrorisme: Des chefs d’État africains réunis à  Abuja définissent des stratégies 

Des dirigeants africains se sont réunis du 22 au 23 avril 2024 à Abuja au Nigéria pour définir des stratégies de lutte contre le...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts selon une...