spot_img

SNC 2023: des œuvres littéraires en exposition à Bobo Dioulasso

Publié le : 

Publié le : 

Des maisons d’édition ont profité de la Semaine nationale de la culture (SNC), pour exposer des œuvres littéraires. Le 3 mai 2023, un reporter de Libreinfo.net est allé faire le constat sur le site d’exposition, logé dans l’enceinte de la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo Dioulasso.

Par Nicolas Bazié, envoyé spécial

À l’entrée de la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo Dioulasso, plusieurs personnes passent devant des gendarmes, se font fouiller et se dirigent à l’intérieur.

« Vous voudriez aller à quel niveau monsieur ?» me demande un gendarme. « Je voudrais visiter le site d’exposition des œuvres littéraires» ai-je répondu.

Une fois à l’intérieur, je vois des stands alignés. Sur les tables, jonchent des centaines de livres avec des titres qui donnent l’envie de lire. C’est le cas notamment de: « La légalité de l’intervention militaire française au Mali» de Djiby Sow que j’ai vu dans le stand de Inès Kondé ou « La tragédie de l’or» écrit par Hamidou Zonga, un journaliste écrivain.

SNC œuvres littéraires
Inès Kondé, originaire de Bobo Dioulasso présentant les livres édités par l’Harmattan International de Paris.

Inès Kondé, originaire de Bobo Dioulasso présente les livres édités par l’Harmattan International de Paris. Sur sa table, sont exposées des œuvres qui traitent de domaines différents. Parmi celles-ci, il y a les œuvres d’écrivains burkinabè comme: « Il était une fois aux Feuillantines» de Joseph Bakhita Sanou qui parle de l’histoire d’une famille burkinabè.

« Nous avons des documents d’entreprenariat, de psychologie, de Droit, d’Economie, d’entreprises et ONG, de Sociologie, de Communication, de Journalisme » m’explique Mlle Kondé qui ajoute qu’il y a des documents qui permettent d’apprendre quelques langues dont le Fulfuldé, le Éwé (une langue parlée au Togo, ndlr), le Bété, une langue parlée en terre ivoirienne.

Des livres exposés
Des livres exposés dans le stand de Inès Kondé

Sans oublier les livres qui parlent de la culture Dagara (une communauté, située dans le Sud-Ouest du Burkina, ndlr) ou Moaga (l’ethnie majoritaire au Burkina ) entre autres.

L’objectif en venant exposer ces œuvres à l’occasion de la Semaine nationale de la culture indique Inès Kondé, « c’est de montrer ce que nous avons comme produits aux festivaliers avec des prix abordables».

Son voisin Ali Ouattara, lui aussi originaire de Bobo Dioulasso a exposé des livres édités par Mercury. Sous ce stand, se trouvent des documents sur le développement personnel, la Santé, le Management, la Comptabilité, le Marketing.

SNC œuvres littéraires
Ali Ouattara, originaire de Bobo Dioulasso présentant un un livre édité par Mercury.

Il propose aussi certains romans comme : «Le plaidoyer pour l’État» de Soungalo Apollinaire Ouattara, un ancien président de l’Assemblée nationale du Burkina, sous le président Blaise Compaoré (chassé en octobre 2014 par une insurrection populaire, ndlr).

Hamidou Zonga est venu de Ouagadougou, la capitale du pays. Il est de la maison d’édition Zontibo. Pour la première fois, il participe à la SNC. C’est lui qui a écrit : « Foubée ou la croisade des femmes», «Cryptomonnaies, devenir riche maintenant ou demeurer pauvre à jamais», « La tragédie de l’or». Il faut ajouter « Le spectacle du mensonge » qui traite de la question du foncier au Burkina Faso, un sujet d’actualité.

Hamidou Zonga
Hamidou Zonga, journaliste-écrivain venu de Ouagadougou

Sa participation à cette manifestation culturelle comme le dit lui-même est « une expérience inédite. Cela permet d’expérimenter le terrain, de communier avec notre public et de rencontrer nos lecteurs.» C’est une occasion, poursuit-il, d’enrichir son carnet d’adresse avec des contacts de partenaires.

Sonia Sanou que j’ai accostée dit venir juste visiter les stands d’exposition. Néanmoins, elle apprécie l’initiative qui permet selon elle, de se procurer facilement d’un livre surtout sur la culture.

Les exposants avec qui j’ai discuté affirment que le marché est morose pour le moment, mais espèrent que les choses iront bon train d’ici la fin de la SNC prévue le 6 mai prochain.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina: Sabari Christian Dao installé DG du Musée national

Le nouveau Directeur général du Musée National, Sabari Christian Dao a pris ses fonctions ce mercredi 21 février 2024 à Ouagadougou. C'est le Directeur...

Musique : 24 février « nous espérons que le peuple burkinabè comprendra la portée de ce concert», Artiste Amzy

En prélude de son concert-événement pour célébrer la liberté, Super Amzy, de son vrai nom, Hamza Ganem, Libreinfo.net a rencontré l’artiste en pleine préparation....

[Mémoire] Toute action politique sérieuse a un contenu culturel

Frantz Fanon le clinicien du colonialisme et du néocolonialisme disait que « Le grand danger qui menace l’Afrique est l’absence d’idéologie ». Aujourd’hui, cette...

Culture: le Niger, invité d’honneur de la Semaine nationale de la culture (SNC)

La 21ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) est prévue du 27 avril au 04 mai 2024 à Bobo-Dioulasso. Par Nicolas Bazié C’est...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...