spot_img
spot_img

SNC 2024: c’est parti pour une semaine de fête de la culture à Bobo Dioulasso

Publié le : 

Publié le : 

Le chef de l’État burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré a donné le top départ des activités de la Semaine nationale de la Culture (SNC) à Bobo Dioulasso, ce 27 avril 2024. 

Par Nicolas Bazié depuis Bobo Dioulasso

Les festivités durent une semaine. Un moment au cours duquel toutes les régions du Burkina Faso vont faire valoir leur savoir-faire culturel à travers diverses activités.

Ce 27 avril, au stade Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso, des milliers de personnes ont assisté au lancement officiel des activités de la Semaine nationale de la Culture (SNC).

Le stade Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso plein
Le stade Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso plein

Cela s’est fait en présence de plusieurs autorités et invités d’honneur venus du Mali et du Niger, à travers trois coups de gong donnés par le chef de l’État burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré.

Le ministre burkinabè de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo a lu le discours officiel du capitaine. Dans ce discours, le président de la Transition fait noter que « la SNC mérite toute notre attention, tant pour la justesse de sa cause que pour la noblesse de ses ambitions.»

Le ministre burkinabè de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo
Le ministre burkinabè de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo

Selon lui, la tenue régulière de cette manifestation culturelle est l’affirmation de la volonté de l’Etat burkinabè de faire de la culture un facteur de rassemblement, une tribune de promotion de la créativité et un cadre d’expression et de diffusion de la mosaïque culturelle du Burkina Faso.

Rapprochement des peuples, renforcement des identités, promotion de la tolérance et de la diversité, facilitation des échanges sont entre autres les valeurs que véhicule la culture, d’après le chef de l’État qui poursuit que « ces attributs font de la culture un vecteur incontournable dans la quête de la cohésion sociale, de l’unité nationale et un véritable levier du développement durable.»

Au cours de cette cérémonie, Jonas Kiswendsida Yameogo, PDG de Champi International et parrain de la SNC a indiqué qu’il faut que la culture demeure un levier important dans la promotion du vivre ensemble.

Jonas Kiswendsida Yameogo, PDG de Champi International et parrain de la SNC
Jonas Kiswendsida Yameogo, PDG de Champi International et parrain de la SNC

Il estime également qu’il faut l’utiliser « pour amener les populations vers un sursaut patriotique et vers un Burkina nouveau.»

Le Niger est le pays invité d’honneur de la 21e édition de la SNC. À la tête d’une forte délégation, le colonel-major Abdrahamane Amadou, ministre nigérien de la culture fait remarquer que « le Burkina est un modèle unique, un pays qui incarne l’esprit de résilience, une force de la culture du continent qui inspire les jeunes générations à travers le monde.»

Le colonel-major Abdrahamane Amadou, ministre nigérien de la culture
Le colonel-major Abdrahamane Amadou, ministre nigérien de la culture

« En organisant ce biennal dans le contexte difficile que traverse votre pays, le Burkina Faso incarne l’esprit de résilience, la diversité et la créativité», dit-il.

Le Colonel major ajoute : « Aujourd’hui, nous nous tenons ici témoin de votre riche héritage vivant, votre capacité à relever les défis, à surmonter les obstacles et à élever la voix des sans voix pour célébrer la beauté de la vie à travers le brassage et le dialogue de la culture. C’est un véritable effort de fusion culturelle ».

Les prestations d’artistes, les chorégraphies, les défilés des masques ont constitué les moments forts de la cérémonie d’ouverture de la fête de la culture dans la cité de Sya.

La cérémonie a pris fin par les trois coups de gong donnés par le capitaine Ibrahim Traoré, symbolisant le lancement officiel des activités de la SNC 2024.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...