spot_img
spot_img

Togo : la nouvelle constitution promulguée contre vents et marées

Publié le : 

Publié le : 

Le président Faure Gnassingbé a promulgué la nouvelle constitution togolaise malgré les protestations croissantes de l’opposition. 

Par Nicolas Bazié

La promulgation de la nouvelle Constitution a été faite contre vents et marées. Et cela, au lendemain de la proclamation des résultats provisoires des élections législatives, avant même la publication des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle. 

Cette constitution votée le 6 mai 2024 par les députés de l’Assemblée nationale, mais contestée par l’opposition et une grande partie des associations de la société civile,  fait basculer le Togo du régime présidentiel au régime parlementaire. 

En clair, le prochain président togolais ne sera plus élu au suffrage universel, mais par les députés et les sénateurs qui vont désormais composer le Parlement.

Selon le média Togo Web, Nathaniel Olympio a vite rejeté cette promulgation faite par le président Faure Gnassingbé, tout en appelant à la résistance contre ce qu’il qualifie de « projet funeste ».

Opposant politique et membre du Parti des Togolais, M. Olympio a relevé un «mépris» de la part du président Faure. « En promulguant sa Constitution, Faure Gnassingbé confirme son mépris pour les Togolais et prouve qu’il est un danger pour son pays. Il a désormais sa monarchie républicaine. Nous sommes indignés, nous sommes révoltés », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...