spot_img
spot_img

Burkina-SND: le Directeur général met en garde les insoumis

Publié le : 

Publié le : 

Le directeur général du Service national pour le développement (SND), l’intendant colonel Major B Mathieu Bénao, dans une note datée du 7 mai 2024  rappelle l’obligation pour tout citoyen burkinabè âgé de 18 à 35 ans de faire son Service national patriotique (SNP).

Par Prisca Konkobo 

Le Directeur général du Service national pour le développement,  invite «les structures privées, les collectivités territoriales, les établissements publics de l’État, les sociétés d’État, les administrations parlementaires, les sociétés d’économie mixte» à communiquer au SND la liste de leur personnel salarié non à jour du service national patriotique en vue de leur «incorporation».

Le communiqué met en garde contre toute «insoumission». Car, «les auteurs s’exposent à des sanctions conformément aux dispositions légales», indique  le communiqué.

Selon l’article 6 de la loi N°029-2023/ALT du 17 Août portant institution du Service national patriotique (SNP), peut être requis pour le service national patriotique, «tout Burkinabè dont l’âge est compris entre dix-huit et trente-cinq ans».

Le service national patriotique a un «caractère civique et militaire. Il peut consister en une phase de production uniquement ou en une formation civique et militaire complétée d’une période de production», selon l’article 4 de la loi.

Les appelés du service national patriotique sont une réserve pour les forces armées nationales, selon les dispositions de la même loi.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...