spot_img

Tougan : Préparation de la campagne agricole, entre peur et incertitude

Publié le : 

Publié le : 

A Tougan, dans la province du Sourou, au Burkina Faso, les travailleurs de la terre entament la saison des pluies donc le début de la campagne agricole dans la crainte et dans l’incertitude en raison du blocus terroriste sur la ville. Cette période était consacrée à la préparation des champs pour les semis. Mais, jusque-là, aucune activité n’a été menée dans le cadre de la campagne humide qui s’annonce. Un reporter de Libreinfo.net a rencontré des producteurs le mardi 9 mai 2023.

Par Brice Alex, Correspondant dans le Sourou

Si chaque année, à cette période au Burkina, les paysans défrichent leurs champs, il n’en a pas été de même cette année à Tougan, dans le Sourou. Entre psychose et incertitude, les travailleurs de la terre se posent moult questions : «De quoi sera fait cette saison ? Pourrions-nous travailler ? Comment survivre après une année sans culture ?»

A en croire, M. Jules, paysan résidant au secteur 5 de Tougan, si rien n’est fait en matière de sécurisation de la zone, il serait difficile, voire impossible, de mener une activité agricole au cours de la saison qui commence. Et cela, en raison de la situation sécuritaire délétère.

Tougan campagne agricole
Jules, cultivateur du secteur 5 de Tougan

M. Jules est inquiet : « C’est très compliqué. Notre champ est situé sur la route de Dédougou ; et personne n’emprunte cette voie. Personne n’a entrepris quoi que ce soit. En attendant, on ne sait vraiment pas si l’on va cultiver cette année ou pas.»

« Si on est sécurisé, on peut travailler. Même si, actuellement, on veut aller en brousse, c’est avec crainte. C’est vrai que les forces de défense et de sécurité travaillent sur le terrain. Mais nous voulons vraiment la sécurité. Nous souhaitons que ces forces surveillent sinon nous allons travailler avec crainte et ça n’ira pas loin.» a-t-il poursuivi.

Très inquiète également, Dolo, paysanne au secteur 6, déplore la situation actuelle de la ville de Tougan à l’entame de la saison des pluies. Elle estime que sans activité agricole pendant cette saison, les vivres manqueraient sans doute.

Tougan campagne agricole
 Dolo, paysanne au secteur 6

« Jusque-là rien n’a été fait pour la saison qui commence. Et nous sommes très inquiets. Si nous n’avons pas pu travailler dans nos champs, nous n’aurons plus rien à manger dans les mois à venir.» fait-elle savoir.

Elle indique aussi que « l’année dernière, à cette période-ci, nous avions déjà apporté du fumier dans nos champs, creusé des fosses,… Voilà que cette année nous n’avons rien fait pour le moment à cause de la situation sécuritaire. Impossible d’aller au champ. Et le mil que nous avons actuellement ne pourra atteindre l’année prochaine.»

« Tant que la situation ne s’améliorera pas, il n’y aura pas de travaux champêtres, puisque toute sortie hors de la ville est risquée. La semaine dernière, des gens, dont l’un de mes voisins, sont allés pour déverser du compost dans leurs champs, et ont croisé des hommes armés sur leur chemin. Ils ont rebroussé chemin.»

Joseph, un autre cultivateur, craint une pénurie des provisions et même de la nourriture pour le bétail dans les prochains mois si la situation ne s’améliore pas. «Franchement nous avons la peur au ventre. Si rien n’est fait, nous manquerons de nourriture.»

Selon lui, les animaux n’auront rien à brouter puisque personne ne peut les conduire à la sortie de la ville pour les nourrir. «Nous avons d’ailleurs essayé de préparer nos champs mais c’est difficile au regard de la menace terroriste.»

Pour Barou, pour éviter le pire, il faut nécessairement que les autorités aient un regard sur la situation qui prévaut actuellement dans le Sourou. Il dit ceci : « Le problème du Sourou, surtout de Tougan, est très sérieux. Nous avions pensé à un dénouement avant l’hivernage. Mais c’est toujours le statu quo. Vraiment, que le gouvernement fasse quelque chose pour nous, sinon ce sera la catastrophe.»

La menace terroriste est réelle dans les environs de la ville de Tougan. Les forces combattantes sont engagées et poursuivent les opérations offensives et défensives sur le terrain.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Burkina/Rapports droits humains : «tenir compte du contexte du pays», Me Halidou Ouédraogo

Le président de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), ancien président du Mouvement burkinabè des droits...

Administration du territoire: vers une stratégie de délimitation des entités administratives

Le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) envisage la délimitation des entités administratives territoriales. Ce projet est porté...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Communiqué de presse Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...