spot_img

Burkina Faso : Procès Ahmed Newton Barry, le verdict mis en délibéré pour le 24 mai 2023

Publié le : 

Publié le : 

Le journaliste Ahmed Newton Barry a comparu le 10 mai 2023, au Tribunal de grande instance Ouaga I, pour «diffamation et injures publiques ».

Par Nicolas Bazié

Une fédération d’associations du nom de «Burkina Rempart» accuse le journaliste Ahmed Newton Barry de l’avoir diffamé sur les ondes d’une radio française. Joint par Librefino.net, le journaliste Ahmed Newton confirme qu’il a comparu au Tribunal de grande instance de Ouaga I, le 10 mai 2023, pour répondre des faits de « diffamation et injures publiques».

« Les débats ont été assez houleux » a-t-il expliqué au téléphone. « J’ai dit que je ne reconnais pas les avoir diffamé (Ndlr : les membres de l’association Burkina Rempart). Ils ont construit leur trame d’accusations, c’est-à -dire le narratif qui leur a permis de conclure que je les ai diffamés »a indiqué le journaliste Barry.

Cela, sur les éléments factuels suivants : « Ils disent qu’ils ont fait leur meeting le 28 janvier 2023, cela a été un succès ; et cela m’a énervé. Ainsi, selon eux, je me suis fait inviter sur une radio française le 30 janvier pour les insulter, les diffamer».

« Je leur ai dit que le factuel narratif est faux» explique le journaliste Barry à Libreinfo.net. Il soutient que : « Premièrement, l’émission dont il est question n’a pas eu lieu le 30 janvier 2023 mais le 26 janvier 2023 sur France Culture, soit deux jours avant la tenue du meeting de Burkina Rempart. Deuxièmement, nulle part dans mon intervention à cette radio je n’ai prononcé leur nom parce que je ne connaissais même pas leur existence.»

L’association reproche au journaliste d’avoir décrit ceux qui soutiennent le capitaine Ibrahim Traoré comme des «violents».

M. Barry explique : « Moi, je rappelle des faits constants de l’attitude des  »soutiens de IB » (Ndlr : diminutif du nom du chef de l’État Ibrahim Traoré)» se justifie M. Barry qui précise qu’il n’avait pas nommément cité quelqu’un.

M. Barry explique que les membres de l’association soutiennent que le fait même de parler des «soutiens de IB» les concerne. « Cependant, dans le récépissé de création de cette association, il n’est écrit nulle part que son objectif social est un soutien à la Transition. En plus, les Organisations de la société civile (OSC ) n’ont pas vocation à faire de la politique. S’ils avaient dit qu’ils étaient un soutien à IB, il n’auraient pas eu leur récépissé parce qu’ils devraient se constituer en parti politique.»

Dans son requisitoire, poursuit M. Barry, la procureur a fait comprendre qu’il n’y a pas d’éléments tangibles qui permettent de dire que ce que le journaliste a déclaré le 26 janvier 2023 sur les ondes de la radio était adressé à l’association Burkina Rempart. C’est ainsi qu’elle a demandé la relaxation de M. Ahmed New Barry au bénéfice du doute.

Ce que les avocats de l’accusé n’ont pas voulu entendre. « Nous ne sommes pas d’accord. Il faut une relaxation pour infraction non constituée » conclut Ahmed Newton Barry. Le verdict a été mis en délibéré pour le 24 mai 2023.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice : «Nous espérons voir Me Kam libéré ce soir» (Me Ambroise Farama)

Le président du tribunal de la Cour administrative d’appel a rendu son verdict dans l'affaire de Me Guy Hervé Kam ce mardi 23 avril...

Burkina : le verdict sur l’affaire Me Kam attendu ce 23 avril 2024

Le verdict de l’appel interjeté par l’Agent judiciaire de l’État dans le dossier relatif à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam sera rendu ce...

Affaire «arrestation de Me Guy Hervé Kam»: Le délibéré pour le 23 avril

Le procès en appel sur l’affaire  «arrestation de Me Guy Hervé Kam», s'est ouvert ce 18 avril 2024 à la Cour administrative d'appel de...

Burkina/Justice : l’affaire «arrestation de Me Guy Hervé Kam » sera jugée ce soir à 15 h

Le tribunal administratif de Ouagadougou a ordonné le 7 mars 2024, la libération de Me Guy Hervé Kam. Insatisfait, l’Etat burkinabè a interjeté appel....

Burkina/Relecture de textes : Les magistrats refusent l’invitation de travail sur leur statut

Les syndicats de magistrats au Burkina Faso, dans une note datée du 14 avril, ont décliné l'invitation du président de la Commission des affaires...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...