spot_img

une semaine après le massacre de Yirgou: Qui pour répondre au grand flou?

Publié le : 

Publié le : 

Malgré la visite du Président Kaboré ce samedi 5 janvier à Yirgou, il y’a assez de zone d’ombre qui demeurent. D’abord l’on ne connait toujours pas le nombre de blessés et l’etat dans lequel ils se trouvent.  Le nombre des déplacés ? On l’ignore toujours. Pour notre part, toutes ces informations devraient être claires et connues par l’opinion.

Les insuffisances de la visite du chef de l’Etat à Yirgou. 

Il serait inutile de revenir sur le discours du président qui était en deçà des attentes. Le Président n’a pas fait un discours extraordinaire. Ayons le courage de le dire aussi, le Président Kaboré n’est pas le seul responsable de ce qui lui arrive. Son entourage ou du moins ses collaborateurs sont suffisamment coupables également de ses manquements. C’est pendant les moments difficiles qu’on reconnait vraiment le mérite des hommes qui travaillent dans l’ombre pour vous donner une place de vrai leader. Il est donc temps que le Président songe à faire des changements importants et offensifs dans son équipe sinon, il risque de perdre ses grands combats.

Nous nous attendions à ce que le Président disent comment seront traités les veuves et les orphelins, ne serait-ce que pour des prises en charge psychologiques, sociales et éducatives pour les enfants scolarisés. Au regard des exactions selon les témoignages, des enfants et des femmes ont assisté de façon impuissante à des crimes sous leurs yeux, cela nécessite un traitement approfondi. Qu’est-ce qu’on propose pour le retour des déplacés ? Faut-il créer un cadre pour réconcilier les victimes et les bourreaux ? Le Président Roch Kaboré a manqué aussi cet appel à une chaine de solidarité nationale à l’endroit des victimes. Notre grand regret c’est aussi cette onction donnée aux Koglweogo, s’ils ne sont pas responsables ils y sont pour quelque chose.

Que faire de la fracture sociale?

La question de l’ethnicisme était dans l’air depuis longtemps. Mais aujourd’hui c’est encore cette communauté peule qui est assimilée aux terrorismes sans aucun fondement. Il faut l’admettre, le mépris est devenu assez grave qu’il faille poser un véritable débat public car même des leaders de cette communauté jadis calme sont sortis de leur réserve cette fois-ci pour dénoncer les calomnies et ce qui arrive aux siens.

Albert Nagreogo

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Suspension des activités politiques : Les partis et OSC du Mali saisissent la Cour suprême 

Les partis, regroupement de partis et organisations de la société civile dans un communiqué du 22 avril 2024, ont saisi la Cour suprême pour...

Guinée: la Cedeao annonce un soutien de plus de 5,5 milliards fcfa

Le commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO, Pr Fatou Sow Sarr a annoncé le 19 avril 2024 à Abuja,...

Togo : Des urnes législatives pour référendum constitutionnel

Les électeurs togolais sont appelés aux urnes le 29 avril prochain pour élire leurs députés et conseillers régionaux sur fond de tensions sociopolitiques autour...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...