Home A la une Violence en milieu scolaire : WANEP s’attaque à la source

Violence en milieu scolaire : WANEP s’attaque à la source

0
Les élèves ont suivi avec intérêt les enseignements sur la gestion des conflits dans les écoles. Images/Delphine Sidbega

Au Burkina Faso et partout dans le monde, la violence devient de plus en plus imminente. L’école étant un lieu d’apprentissage où se retrouvent différents enfants, de différents sexes et âges, semble être plus exposée à ce fléau. Car, la plupart d’entre eux ignorent « ce que c’est que la violence » et peuvent être violents sans le savoir.  WANEP Burkina s’est alors engagé à résoudre ce problème en octroyant aux élèves, un savoir sur la violence et la notion du genre afin de préconiser la « communication non-violente ». C’était le jeudi 25 avril 2019, à Ouagadougou.

Les enfants étant le futur de ce pays, ils ont été ciblés pour le programme de sensibilisation du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP-Burkina). De ce fait, le lycée professionnel du centre a bénéficié d’un échange avec les acteurs du monde éducatif, eux-mêmes chargés d’éducation du WANEP-Burkina, à travers le thème : « sensibilisation sur les violences basées sur le genre en milieu scolaire ». Selon la responsable d’éducation du WANEP-Burkina, Hato Maré, nonobstant les multiples sensibilisations sur la violence, déplorable est de constater la violence dans les établissements scolaires. Les filles n’étant pas épargnées, les acteurs de ladite activité ont soigneusement défini la notion  du genre, la violence et ses différentes formes. Il s’est agi également lors de cette rencontre, d’enseigner aux élèves, les causes, les conséquences et les moyens de prévention de la violence.

Hato Maré, la charée d’éducation à WANEP Burkina a insisté sur la nécessité de protéger la gent féminine des violences en milieu scolaire

Cette campagne de sensibilisation a mis l’accent sur la violence faite à la gent féminine. Car, pour Hato Maré, Si au plan législatif le Burkina Faso a pris des textes pour améliorer le statut de la femme, force est de reconnaitre que ces textes restent toujours méconnus par les femmes, même en milieu scolaire. Aussi, elle a souligné qu’une étude de WANEP-Burkina en collaboration avec le service de l’action social et de la promotion de la femme menée à Pabré en décembre 2018, a révélé la persistance de la violence en milieu scolaire, du fait de l’inapplication des textes et de leur caractère tabou. L’objectif de cette rencontre a été d’amener les jeunes (garçons et filles) du lycée à connaitre les manifestations des violences basées sur le genre ainsi que des mécanismes de prévention en milieu scolaire. Il est attendu de cette sensibilisation que les participants (élèves, enseignant et parents d’élèves) acquièrent les aptitudes nécessaires pour contribuer à la réduction des conséquences de ces violences sur la jeune fille.

Delphine Sidbega

Libreinfo.net

 

 

 

 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =