spot_img
spot_img

Violences au Sénégal : les anciens présidents Diouf et Wade appellent au dialogue

Publié le : 

Publié le : 

Les anciens chefs d’État du Sénégal, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade appellent à un dialogue dans le pays.

Par Nicolas Bazié

Ils se sont exprimés à travers un communiqué conjoint. D’emblée, les anciens présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade déclarent que « c’est avec beaucoup de tristesse » qu’ils vivent les récents événements qui secouent le Sénégal « et qui viennent d’emporter trois de nos jeunes compatriotes ».

« Nous appelons notre jeunesse dont nous comprenons les frustrations et le désarroi à arrêter immédiatement les violences et les destructions de biens et surtout à prendre du recul pour ne pas être manipulée par des forces extérieures aux desseins obscurs», soutiennent-ils. 

Les anciens présidents Diouf et Wade disent avoir même contacté par téléphone, l’actuel président Macky Sall qui leur a assuré qu’il ne briguera pas un troisième mandat.

« Nous venons de nous entretenir longuement au téléphone avec le président de la République Macky Sall qui nous a réaffirmé son engagement pris devant la nation le 3 juillet dernier de ne pas briguer un troisième mandat et de quitter le pouvoir aussitôt après l’élection présidentielle», informent les anciens chefs d’État. 

Ils ajoutent que Macky Sall « a pris l’engagement de ne ménager aucun effort pour préserver la stabilité du Sénégal».  

Dans les échanges, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade ont appelé au dialogue. « Nous lui avons demandé d’organiser dans les plus brefs délais, le dialogue national qu’il a annoncé et qui, comme nous le souhaitons ardemment, devra déboucher sur une large réconciliation nationale dans le respect de la constitution de l’État de droit», lit-on dans leur communiqué conjoint. 

Les deux personnalités attendent de ce dialogue national, des discussions franches. « Nous appelons l’ensemble des dirigeants politiques du pouvoir et de l’opposition ainsi que les responsables de la société civile à participer à des discussions franches et loyales afin que la prochaine élection présidentielle du 15 décembre 2024 soit tenue dans des conditions parfaitement transparentes inclusives et incontestables». 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Politique: MDA suspend son représentant actuel à l’ALT de toutes ses instances

Le Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA) a annoncé ce vendredi 12 juillet 2024 dans un communiqué la...

Tchad : Mahamat Idriss Déby annule sa visite à l’Élysée

Le président tchadien Mahamat Idriss Déby a annulé sa visite prévue à l'Élysée selon le journal français Africa Intelligence ce vendredi 12 juillet 2024. Par...

Musique: Kindiss tire sa révérence après plus de 30 ans de carrière

Le monde de la musique burkinabè est en deuil. Il pleure la disparition de l’artiste chanteur Issa Kinda alias Kindiss. Le roi du «binon»...

Football: Oumarou Sawadogo prochain président de la FBF?

Le colonel major à la retraite, candidat déclaré à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) a animé ce vendredi 12 juillet...

Burkina/Éducation: «il y aurait un début de formation militaire, civique et patriotique au primaire», Président Ibrahim Traoré

Le président du Faso Ibrahim Traoré a annoncé jeudi lors d'une rencontre avec les forces vives de la nation, une insertion de la formation...
spot_img

Autres articles

Politique: MDA suspend son représentant actuel à l’ALT de toutes ses instances

Le Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA) a annoncé ce vendredi 12 juillet 2024 dans un communiqué la...

Tchad : Mahamat Idriss Déby annule sa visite à l’Élysée

Le président tchadien Mahamat Idriss Déby a annulé sa visite prévue à l'Élysée selon le journal français Africa Intelligence ce vendredi 12 juillet 2024. Par...

Musique: Kindiss tire sa révérence après plus de 30 ans de carrière

Le monde de la musique burkinabè est en deuil. Il pleure la disparition de l’artiste chanteur Issa Kinda alias Kindiss. Le roi du «binon»...

Football: Oumarou Sawadogo prochain président de la FBF?

Le colonel major à la retraite, candidat déclaré à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) a animé ce vendredi 12 juillet...

Burkina/Éducation: «il y aurait un début de formation militaire, civique et patriotique au primaire», Président Ibrahim Traoré

Le président du Faso Ibrahim Traoré a annoncé jeudi lors d'une rencontre avec les forces vives de la nation, une insertion de la formation...