spot_img

Économie : l’AES envisage une nouvelle monnaie pour rompre avec le passé colonial

Publié le : 

Publié le : 

Le président nigérien, le général Abdrahamane Tiani, a évoqué, lors d’un entretien télévisé, le 11 février, la possibilité de créer une monnaie commune avec le Burkina Faso et le Mali. Cette initiative vise à rompre avec le franc CFA et à renforcer l’indépendance économique des pays sahéliens, anciennement colonisés par la France, soutient le chef de l’État nigérien.

Par André-Martin Bado 

Lors d’un entretien, à la télévision nationale, le président nigérien de la Transition, Abdrahamane Tiani a ravivé les espoirs d’indépendance économique en évoquant la création d’une monnaie commune avec le Burkina Faso et le Mali.

Cette déclaration s’inscrit dans une démarche historique visant, selon lui, à rompre avec le franc CFA et à affirmer la souveraineté économique des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), longtemps sous l’emprise coloniale de la France.

«La monnaie est une étape cruciale vers la sortie de cette colonisation », a déclaré le président Tiani, soulignant l’engagement des États de l’AES dans un processus de récupération de leur souveraineté totale.

Il a ajouté que des experts monétaires travaillent sur le sujet et que la décision sera prise en temps opportun.

Les membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) entendent ainsi recouvrer leur autonomie totale. Ils rejettent fermement l’esclavage économique coloniale, «il n’est plus question que nos Etats soient la vache à lait de la France», a-t-il assuré

Cette annonce intervient dans un contexte diplomatique tendu, marqué par le retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ces pays, désormais dirigés par des régimes militaires, dénoncent l’influence de la France au sein de la CEDEAO et rejettent les sanctions économiques imposées après les récents coups d’État dans la région.

En novembre dernier, les ministres de l’Économie et des Finances de l’AES ont également recommandé la mise en place d’un fonds de stabilisation et d’une banque d’investissement, témoignant de leur volonté de diversifier leurs partenariats économiques et de renforcer leur indépendance financière.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...

Ouahigouya : supposé massacre de 170 personnes, le procureur ouvre une enquête

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord du Burkina Faso, dit diligenter...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...

Ouahigouya : supposé massacre de 170 personnes, le procureur ouvre une enquête

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord du Burkina Faso, dit diligenter...