spot_img

Financement des Petites et Moyennes Entreprises Industrielles : un nouveau docteur pour renforcer l’expertise burkinabè

Publié le : 

Publié le : 

Le Directeur général du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES), Wendpanga Bruno Compaoré a été couronné Docteur en Gestion, ce mercredi 20 décembre 2023. Il a validé son diplôme avec mention très honorable devant un jury composé d’éminents experts à l’Académie des sciences du management de Paris. Le jury était composé des Professeurs Sofiane FRIMOUSSE, Patrick DAMBRON, Christine DUCOIN et présidé par Marc Alain Henry BIDAN. A cette occasion, le jury n’a manqué de souligné la qualité du travail du nouveau docteur.

«Financement des Petites et Moyennes Entreprises Industrielles au Burkina Faso», c’est le thème choisi par cet ouvrier du développement endogène pour soutenir sa thèse.

Directeur général du Fonds Burkinabé de Développement Economique et Social depuis juin 2019, Wendpanga Bruno Compaoré, a fait toujours du renforcement des capacités de ses collaborateurs et de lui-même, une priorité dans la perspective de conduire avec tout le professionnalisme qu’il sied ce Fonds d’investissement stratégique du Burkina Faso, spécialisé dans le financement des projets structurants à fort impact sur le développement économique de notre pays.

En consacrant ses recherches pour son doctorat au « financement des petites et moyennes entreprises industrielles au Burkina Faso », le Directeur général du FBDES qui connait bien l’univers de l’entreprenariat dans notre pays, partage également sa conviction sur le potentiel des PMI et PME pour le développement du Burkina Faso.

Photo de famille avec les membres du jury
Photo de famille avec les membres du jury

En effet, sous l’impulsion du Directeur général, le FBDES n’a cessé d’innover pour mieux accompagner le développement de l’entreprenariat. Les produits et services, comme AgriNova, Burkina Startups, le fonds d’amorçage, le programme JAAL pour la mise en place d’unités industrielles de transformation agroalimentaire, a permis au FBDES d’assurer des investissements productifs pour la création d’entreprises structurantes pour impulser le développement et lutter contre le chômage.

Notre pays sous la houlette du Président de la Transition, Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim TRAORE, s’est engagé dans le développement communautaire à travers la promotion des PMI et PME. Et disposer de compétences dans ce domaine constitue un atout non négligeable dans la perspective d’un développement endogène.

Avec Dr Wendpanga Bruno Compaoré, notre pays voit ainsi la masse critique de ses capacités intellectuelles renforcées. Des compétences capables d’apporter leur expertise pour le développement économique et social du Burkina Faso.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...