spot_img
spot_img

Ziniaré:48h de grève générale,les syndicats misent sur la formation des militants

Publié le : 

Publié le : 

A l’instar des autres provinces du Burkina, les syndicats de l’Oubritenga ont répondu mercredi au mot d’ordre de grève lancé par la coalition des organisations syndicales. La coordination des organisations syndicales de l’Oubritenga a mis à profit le premier jour de grève pour former ses militants.C’était à travers une série de communications publiques.

Alassane Ouedraogo,Correspondant Ziniaré

Mercredi 08 juillet, c’est la cour du centre de lecture provinciale qui a servi de cadre de rencontre pour les militants des structures syndicales. Et à ce premier jour de grève, les militants sortis pour la circonstance ont suivi une communication sur les principes et les différents rôles du syndicat.

A la question de savoir si ces activités de formation permettent de faire face à l’application de l’IUTS, Louis Sawadogo coordinateur de la coalition provinciale de l’Oubritenga répond : « ce n’est pas passif, parce qu’à l’intérieur il y a des débats, il y a des questions qui seront posées. Une chose est de lutter, une chose est de s’organiser. Donc il faut savoir organiser les troupes pour affronter les luttes à venir ».

En plus de l’IUTS, il y a des préoccupations spécifiques à la province comme le manque de matériel au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Ziniaré, nouvellement ouvert,le 5 décembre 2019, et la surfacturation des abonnés de l’ONEA. La phase pilote de la facturation bimensuelle de l’ONEA avait eu lieu à Ziniaré avant d’entrer en vigueur sur l’ensemble du territoire national. Les dernières difficultés constatées dans la facturation a incité la coalition syndicale provinciale à l’inscrire dans sa plateforme revendicative.

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) Oubritenga par une déclaration datant du 02 juillet relevait un certain nombre de griefs dans le fonctionnement du CHR. Il s’agit entre autres de la non effectivité de certains services comme l’ORL, l’ophtalmologie, l’odontologie, les tarifs jugés exorbitants mais aussi la non implication des syndicats dans le recrutement des agents publics devant servir au CHR.

Concernant l’organisation des examens scolaires, la coalition syndicale dit ne pas vouloir accompagner le gouvernement dans ce qu’elle qualifie de forfaiture.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Burkina Faso :  les femmes sont les plus exposées au sous-emploi

Selon le rapport thématique 2023 sur l’ inadéquation entre le chômage et la structure informelle de l’économie burkinabè, les femmes sont les plus exposées...

Burkina : l’économie connaît une hausse de 3,0%

Le conseil des ministres s'est tenu le  22 mai 2024 à Ouagadougou. Il en ressort que l’année 2023 a connu une hausse de croissance...

Sécurité et santé au travail: l’OST échange avec ses partenaires à Bobo Dioulasso

L’Office de santé des travailleurs (OST) a organisé le mercredi 22 mai 2024 à Bobo-Dioulasso, une rencontre d’échanges et d’informations avec ses partenaires. C’est...
spot_img

Autres articles

Burkina : les prix à la consommation connaissent une hausse de 1,5% en avril 2024

L’indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) du mois d’avril 2024 se situe à 127,1 soit une hausse de 1,5% par rapport à...

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...