Accueil Société Burkina Faso: des agents humanitaires en prison pour des détournements de vivres...

Burkina Faso: des agents humanitaires en prison pour des détournements de vivres (Ministre Laurence Ilboudo)

action humanitaire Laurence Ilboudo
Laurence Ilboudo, Ministre de l'action humanitaire

La ministre en charge de l’action humanitaire Laurence Ilboudo a présenté le lundi 13 septembre 2021 la situation humanitaire au Burkina. Elle a fait le point de la prise en charge des personnes déplacées internes à la date du 31 août 2021 et celle des victimes des catastrophes naturelles. Répondant aux questions sur le comportement indélicat de certains agents de l’action sociale, la ministre a déclaré que des fautifs sont en prison et des enquêtes en cours.

Par Rama Diallo, stagiaire

Le Burkina Faso compte à la date du 31 août 2021,« 1 423 378 personnes déplacées internes, accueillies dans 274 communes réparties dans toutes les 13 régions du pays», selon la ministre Laurence Marchal Ilboudo. D’énormes efforts sont faits par le gouvernement pour prendre en charge ces populations. Plus de « 1 313 769 de personnes déplacées internes et populations vulnérables ont bénéficié d’une assistance alimentaire de 38000 tonnes dans toutes les 13 régions du pays», ajoute la ministre.

Selon Laurence Ilboudo, «78 708 PDI (personnes déplacées internes ndlr) et populations hôtes vulnérables ont bénéficié de cash transferts pour un montant de 2 813 811 000 F CFA. »

Des agents agents humanitaires indélicats

La ministre de l’action humanitaire s’est également prononcé sur l’enquête du journal Minute.bf. Le journal avait révélé que des agents humanitaires échangeaient des vivres contre des actes sexuels à Kongoussi dans la province du Bam. La ministre a rejeté les informations. Pour elle, il n’y avait rien de fondé. Dans le but de rétablir les faits, l’affaire a été portée auprès des autorités judiciaires compétentes. Les personnes déplacées internes qui ont donné de fausses informations, selon la ministre répondront de leurs actes.

Le journal devrait approcher son ministère pour avoir sa version des faits avant la publication de son article. Son ministère devrait au moins pouvoir jouir de la présomption d’innocence et du droit à la défense, s’est elle expliquée.

La ministre Ilboudo dit reconnaitre le fait qu’il y ait des agents indélicats dans ses rangs. C’est le cas de certains d’entre eux qui ont détourné des vivres destinés aux personnes déplacées internes et qui sont actuellement emprisonnés pour ces faits. Pour elle, ces quelques indélicats ne doivent pas faire oublier le travail « formidable » qu’ abattent ses agents sur le terrain.

«Plus que jamais, je suis fière de mes agents. Ils font un travail formidable. C’est d’ailleurs ce travail qui leur vaut aujourd’hui des jets de pierres parce qu’ils sont rigoureux, disciplinés et coordonnés. Ils ne vont pas baisser les bras pour cette discipline qui leur a été imposée par leur hiérarchie» ,rassure la ministre de l’action humanitaire Laurence Ilboudo.

Lire aussi: Burkina : les associations Beogo-yinga de Sana Bob et Jango de Dicko Fils apportent de l’aide au Groupe d’action pour le Soum  

www.libreinfo.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
9 × 19 =