Accueil Communiqué Affaire FDE contre MEGA TECH: le gérant Souleymane OUEDRAOGO blanchi par la...

Affaire FDE contre MEGA TECH: le gérant Souleymane OUEDRAOGO blanchi par la Cour d’Appel

L’affaire avait défrayé la chronique en 2016. Souleymane OUEDRAOGO, gérant de MEGA TECH, avait été arrêté pour faux et usage de faux en écriture publique dans l’affaire qui opposait sa société au Fonds de développement de l’électricité (FDE) concernant la livraison d’un véhicule.Trois ans après, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel a rendu son verdict : un non-lieu total pour l’accusé.

Le 13 juin dernier, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel a requis un non-lieu pour Souleymane OUEDRAOGO et cinq autres personnes poursuivies en 2016 pour faux et usage de faux en écriture publique. Le principal accusé avait été arrêté et placé en détention préventive de mars 2016 jusqu’en Octobre de la même année.

A l’époque des faits, l’intéressé avait clamé son innocence et crié à un règlement de compte ourdi par l’ancien directeur du FDE. Mais une partie de la presse, sans précaution, s’était engouffrée dans la brèche pour trainer dans la boue le responsable de MEGA TECH.

Le temps a fini par laver tous les soupçons. La Chambre a ordonné la restitution du véhicule à la société. Comme il le clamait depuis le début de l’affaire, le Gérant de Méga Tech SARL a scrupuleusement respecté son contrat avec le FDE. Selon même l’expert commis par le FDE, Saidou GOUEM : « Faisant suite à notre mission d’expertise de réception technique, nous déclarons que ce véhicule remplit les spécifications techniques demandées », en date du 14 octobre 2015. La contre-expertise est encore plus formelle.

Dans sa conclusion, l’expert agréé, Olivier LAMIZANA, concluait son rapport en date du 2 février 2016 en ces termes : « Le véhicule cité, en plus d’être entièrement conforme aux spécifications techniques du marché N°26/00/01/01/00/2015/00002/FDE/DG/PRM offre des équipements optionnels supplémentaires de confort et d’esthétique ».

Ces différentes conclusions techniques n’avaient pas suffi pour fonder la conviction de l’ancien directeur général du FDE, monsieur Yacouba CAMARA. Il a non seulement refusé de réceptionner le véhicule mais, aussi porter plainte contre Souleymane OUEDRAOGO, pour selon lui, avoir voulu faire réception un véhicule usagé à la place d’un véhicule neuf comme le prévoyait le marché. En mars 2016, Souleymane OUEDRAOGO est arrêté à son domicile sans une quelconque convocation par la brigade de recherche de la gendarmerie de Ouagadougou et déposé plus tard à la MACO sans respect des procédures. Il sera détenu dans cette illégalité pendant plus de trois mois sans aucun titre de détention.

Cette détention du gérant de MEGA TECH a duré sept (7) mois au total. Comme on pouvait s’attendre, les conséquences pour sa société ont été désastreuses (perte de marchés de plus 3 milliards). Elle a tourné au ralenti, sans marché et pire avec une image négative sur le dos.

Maintenant que la justice a dit son verdict, il reste la réparation des préjudices, surtout celle de l’image et de la notoriété. Une image ternie est difficile à restaurer. Et si c’était cela le principal objectif visé par ceux qui ont ourdi la vraie fausse affaire du véhicule ? En conclusion, le véhicule livré par MEGA TECH au FDE était bel et bien neuf et respectait toutes les spécifications techniques proposées.

Service de communication de MEGA TECH SARL

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =