spot_img

Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : « C’est une décision regrettable » selon Alexis Kalambry, journaliste malien et analyste politique

Publié le : 

Publié le : 

Les autorités militaires au pouvoir au Burkina Faso, au Mali et au Niger ont annoncé le retrait de leur pays, de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les trois pays ont officialisé leur décision dans un communiqué conjoint. Pour Alexis Kalambry, journaliste malien et analyste politique, contacté par Libreinfo.net la décision est regrettable.

Par Issoufou Ouedraogo

Le retrait des trois pays de quitter la CEDEAO fait couler beaucoup d’encre et de salive. Si certains citoyens apprécient cette décision et saluent le courage des trois présidents d’autres par contre estiment que la décision est hâtive.

C’est le cas du journaliste, analyste politique et directeur de publication de Mali Tribune, Alexis Kalambry, contacté par Libreinfo.net explique que la décision des trois pays de quitter la CEDEAO, est une décision malheureuse. « C’est malheureux que l’on quitte de cette façon » a-t-il dit

Selon lui, la CEDEAO est une institution d’intégration économique qui va avec l’harmonisation politique et une stabilité politique

Et dans cette vision, Alexis Kalambry affirme que se retirer de cette institution, c’est remettre beaucoup de choses en cause. Il se demande : « Est-ce que nous avons pesé le pour et le contre, est-ce qu’on a analysé les avantages et les inconvénients du retrait ».

Alexis Kalambry, reste personnellement convaincu que « d’ici-là certainement on trouvera un terrain d’attente » conclut-il

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...