spot_img

Arrestations au Burkina : «Si on reproche quelque chose à quelqu’un, il faut suivre la procédure», Me Prosper Farama

Publié le : 

Publié le : 

À l’issue de la deuxième audience du procès CGT-B contre l’écrivain Adama Siguiré, Me Prosper Farama s’est prononcé sur les arrestations auxquelles l’on assiste ces derniers jours au Burkina Faso.

Par Nicolas Bazié

Me Prosper Farama semble ne pas être contre les poursuites. C’est du moins ce qu’il faut comprendre lorsqu’il déclare en ces termes : « Nous n’empêchons personne notamment une autorité judiciaire de lancer des poursuites ni contre un avocat, ni contre notre client même s’il est le secrétaire général de la CGT-B (Moussa Diallo, ndlr). Ce que nous demandons, et nous avons toujours insisté là-dessus depuis 20 à 30 ans maintenant, c’est de suivre la procédure». 

Me Prosper Farama répondait à une question en lien avec l’arrestation de son confrère Me Guy Hervé Kam et « la tentative d’enlèvement» du Dr Moussa Diallo, Secrétaire général de la CGT-B.

L’avocat poursuit que «si on reproche quelque chose à un avocat, un journaliste, ou un militaire, il suffit tout simplement de respecter cette procédure en convoquant le concerné, même téléphoniquement. Il répondra parce qu’il n’est pas au-dessus de la loi. S’il y a des arguments contre la personne pour la condamner, elle sera condamnée».

Selon lui, ce qui s’est passé au domicile du secrétaire général de la CGT-B, n’était pas une arrestation parce qu’il n’y avait aucune autorité. Il précise que ceux qui étaient venus l’arrêter n’étaient pas en tenue mais en civil. C’est ce qui inquiète fait-il savoir.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...